Emanuele Conte

Institut Marcel Mauss - IMM / Centre d'études des normes juridiques - CENJ

Directeur d'études de l'EHESS
Mail : emanuele.conte@ehess.fr
Chaire : Historicité du droit, du Moyen Âge à l’époque contemporaine

Emanuele Conte a dirigé plusieurs projets de recherche d’interêt national financés par le ministère Italien de la recherche. Il dirige maintenant une des trois unités de recherche du projet Mosaico sur l’étude, la numérisation et l’édition des sources juridiques médiévales.

Membre de plusieurs sociétés savantes, membre des comités de rédaction de revues italiennes et allemandes et consultant du Tribunal des biens communaux de Rome (Commissariato per gli Usi Civici), il a tenu plusieurs conférences ou communications à des congrès en Italie, Etats Unis, Allemagne, France, Espagne, Royaume Uni, Suisse, Finlande, Argentine, Belgique, Danemark. Emanuele Conte a reçu la medaille Georges Sarton (Univ. de Gand) pour l’histoire des sciences, 2010.

Principaux sujets de recherche

Les premières recherches (1983-1991) ont été consacrées à l’histoire de l’université de Rome au XVIe siècle et conduites sous la direction d’Ennio Cortese, avant même l’inscription en doctorat (1986). (livres 1 et 3 ; articles 1, 2, 6 et 7). À travers la recherche d’archive, l’étude de la production des livres juridiques imprimés et la circulation des manuscrits d’origine scolaire, ces recherches ont essayé d’éclairer à la fois les méthodes didactiques et d’argumentation, la politique culturelle des états au XVIe siècle et la composition de la catégorie professionnelle des juristes dans l’état de l’Eglise de la Renaissance.

Le projet de recherche pour le doctorat a été centré sur la tradition des textes de Justinien en Occident latin, sur leur édition scolaire et sur les premières gloses du XIIe siècle (livre 2 ; article 13). Mené surtout au Max-Planck-Institut de Francfort, sous la direction de Gero Dolezalek, ce travail comportait une réconsidération de la littérature spécialisée sur les textes du droit romain ; une analyse directe de centaines de manuscrits médiévaux, reconsidérés en masse ; un travail d’édition critique des gloses ; le recours à l’informatique appliquée à la philologie juridique médiévale selon les techniques développées par Dolezalek.

Les recherches sur le traitement juridique du servage médiéval (livre 4 ; articles 8, 9, 10, 17, 18) essayent surtout de tracer des liaisons entre les doctrines juridiques et l’histoire sociale. Une grande partie du travail a été menée auprès de l’Institute for Medieval Canon Law de l’Université de Berkeley (Robbins Collection), sous la direction de Stephan Kuttner. Les stratégies de travail sur la littérature canonique manuscrite, les techniques de l’argumentation médiévale, les détournements des incadrements doctrinaux des relations sociales sont les éléments principaux de ces recherches.

Évenements

En montrant que le droit au corps de l'autre est aussi, à partir du XIIe siècle, au coeur de l’institution du mariage, Marta Madero éclaire d’une manière nouvelle une histoire – celle des relations charnelles et des liens matrimoniaux – qui a fait pourtant l’objet...
Jeudi 11 février 2016