Emanuele Conte

Directeur d'études de l'EHESS
Chaire : Historicité du droit, du Moyen Âge à l’époque contemporaine

Emanuele Conte a dirigé plusieurs projets de recherche et a fait partie de plusieurs groupes de recherche financés par l'Union Européenne. Il est de 2017 à 2022 "senior researcher" du projet ERC Civil Law, Common Law, Customary Law.

Membre de plusieurs sociétés savantes et de comités de rédaction de revues et de collections de livres, il a été professeur invité, entre autres, aux universités de Pennsylvania (EU), de Canberra (AUS) et de Paris II Panthéon. En 2010, il a reçu la médaille Georges Sarton (Univ. de Gand) pour l’histoire des sciences.

Principaux sujets de recherche

Restituer au droit sa place au sein des sciences humaines et sociales ; souligner la fonction proprement historique jouée par les doctrines juridiques ; montrer que la réduction du droit à une technologie législative ou judiciaire masque ce que ce savoir dévoile des dynamiques des sociétés. 

Pour ce faire, il faut d’abord regarder autrement l’école historique allemande du XIXe siècle en ce qu’elle a transmis une conception “savante” du droit, détournant le lecteur des ouvrages de la pratique. Or, rien n’est plus éclairant que de réintégrer la pratique au droit savant. Le même mouvement permettra ensuite de revisiter la construction de l’image des droits “populaires”, souvent détachée de la réalité historique mais très puissante dans l’imaginaire historiographique.
En se débarrassant des encombrements idéologiques, on peut reconsidérer les rapports entre le développement de la scolastique juridique et les tensions de la société dans la politique et l’économie. Il s’agit d’une analyse technique des institutions juridiques, fondée d’un coté sur la longue durée et la temporalité spécifique de la grammaire des concepts juridiques et de l’autre sur l’historicité du rapport entre droit et société. La longue histoire des formes de la possession, de l’antiquité tardive jusqu’au XXe siècle, forme l’objet de cette expérimentation méthodologique.
Approfondir la relation entre le droit et les sciences humaines et sociales cultivées à l’Ecole des hautes études en sciences sociales permet de rompre l’isolement technique où celui-ci s’est longtemps trouvé.

Évenements

Jeudi 11 février 2016
Conférence
En montrant que le droit au corps de l'autre est aussi, à partir du XIIe siècle, au coeur de l’institution du mariage, Marta Madero éclaire d’une manière nouvelle une histoire – celle des relations charnelles et des liens matrimoniaux – qui a fait pourtant l’objet...