Emmanuel Saint-Fuscien

Directeur d'études de l'EHESS, Co-responsable de la Mention Histoire
Chaire : École et guerre en Europe. Acteurs, institutions, interactions XIXe – XXIe siècle.
Site(s): Page personnelle

Emmanuel Saint-Fuscien est directeur d’études à l’EHESS et membre du LIER-FYT (pôle histoire). Il est l’auteur d’une thèse portant sur les relations d’autorité au sein de l’armée entre la fin du XIXe siècle et la fin de la Grande Guerre. Parallèlement, il tente de participer à l’élaboration d’une histoire de l’autorité pédagogique et de l’obéissance scolaire en Europe au cours du XXe siècle. Cette thématique est liée à l’histoire des disciplines qui pensent les rapports d’autorité entre les deux guerres, particulièrement la psychologie de l’enfant, la psychologie collective et la sociologie qui se croisent de façon singulière dans les cercles d’élaboration et de promotion de la pédagogie nouvelle. Plus largement il étudie aujourd’hui les relations qu’entretiennent la guerre et l’école : la façon dont les mondes scolaires représentent et se représentent les guerres mais plus encore la façon dont les expériences sociales de la guerre transforment les attentes et les pratiques pédagogiques de la Grande Guerre à la vague récente d’attentats en Europe (2012-2018).
 
Domaines de recherche
•    Première Guerre mondiale ;
•    Justice militaire et pratiques disciplinaires de temps de guerre ;
•    Histoire de l’école et des enseignants XIXe-XXe siècles ;
•    Histoire de la psychologie.
 
Dernières publications  
- (Avec Stéphane Audoin-Rouzeau),  « L’emprise de la guerre », Sensibilités. Histoire, critique et sciences sociales, n° 10, janvier 2022, pp. 8-13.
-  « The Teacher, the Institution and the War: Primary Schooling in France, 1913–1924, French History, Oxford Academic, 15 septembre 2021.
- « L'école face à l'épreuve : quelle histoire ? » in Administration et Education, 2021/1 n° 169, p. 13-22.
- « The end of the great military leader?‘good’ and ‘bad’ french army officers in the first world war », Journal of the International Society for First World War Studies, 2020, n° 11, p. 61-73,https://doi.org/10.1080/19475020.2021.1873163 , mis en ligne le 18 janvier 2021.
- « Standhalten », in Bruno Cabanes (Hg) Eine Geschichte des Krieges. Vom 19. Jahrhundert bis in die Gegenwart, Hambourg, Hamburger Editions, 2020, pp. 132-143.
- « Au-delà de la minute de silence ? L’hommage aux morts des attentats de 2015 en milieu scolaire », Sensibilités, vol. 8, no. 2, 2020, pp. 78-88.
- « Ce que la guerre fait à l’institution : l’école primaire en France autour du premier conflit mondial », Guerres mondiales et conflits contemporains, 2020/2 (N° 278), p. 5 à 22 

Évenements

Vendredi 14 juin 2019
Journée(s) d'étude
Dès 1989, les transformations en Europe centrale et orientale se sont accompagnées de politiques mémorielles, appelées aussi « politiques historiques », dont l’objectif initial était de rompre avec des narrations instrumentalisées de l’histoire. Ces préoccupations symboliques visaient besoins de réconciliation, demandes de reconnaissance symbolique des...
Mercredi 7 novembre 2018
Conférence
Le 7 novembre 2018 à 17h30, conférence d' Emmanuel Saint-Fuscien , Docteur en histoire contemporaine et maître de conférences à l'EHESS sur « Freinet, l’école et la guerre : quels enseignements pour aujourd’hui ? » .
Mercredi 20 juin 2018
Journée(s) d'étude
Les attentats de 2015 ont éclairé à leur façon les attentes sociales toujours colossales qui au-delà des impératifs d’instruction, entourent les mondes scolaires en France. Mais quels furent exactement les effets et les conséquences des attentats de janvier et novembre 2015 au sein des établissements...

Médias

La justice militaire est-elle à la justice ce que la musique militaire est à la musique ? Retour sur les pratiques judiciaires des armées européennes pendant la Grande Guerre, par Emmanuel Saint-Fuscien, maître de conférences à l’EHESS. Entretien réalisé par Nebiha Guiga et Victor Mardellat
Diffusé en direct le 9 janvier 2018 En janvier 2018, trois ans se sont écoulés depuis les attentats contre Charlie Hebdo , contre l'Hyper Cacher de la Porte de Vincennes et à Montrouge. Quatre débats – sur l'état d'urgence, l'école, le complot et la liberté...