Karine Tinat est membre du Centre d’Etudes Sociologiques au Colegio de Mexico. Ses principaux thèmes de réflexion sont le corps, la sexualité et l’alimentation. Toutes ses recherches s’intéressent à la construction du sujet à partir de :

  1. ses pratiques de consommation qui ne cessent de nourrir des rapports spécifiques au corps ;
  2. ses comportements sexuels et genrés, éminemment relationnels ;
  3. une situation sociale et culturelle déterminée, souvent caractérisée par un désir d’ascension sociale.

 

Conférences

Quand l'informateur choisit sa chercheuse… Histoire de vie et homosexualité masculine

Cette intervention discutera différents aspects de l’histoire de vie réalisée à un homme homosexuel d’un village de l’Etat du Michoacán. Plus précisément, cet homme ayant sollicité lui-même que la chercheuse écrive sur son cas, l’exposé traitera comment cette situation exceptionnelle a motivé une série de réflexions d’ordre methodologique sur l’histoire de vie comme technique de recherche et sur ce que peut signifier, pour un sujet d’étude, affirmer son identité à travers l’écoute d’une chercheuse.

  •  Lundi 6 mars 2017 de 15h à 17h - EHESS (salle 3) - 105, Bd Raspail 75006 Paris

 

Des saints et des anti-saints. Notes ethnographiques à Patamban (Michoacán, Mexico)

Cette intervention présente une analyse croisée entre sexualité et religion à Patamban, un village de l’Etat du Michoacán. A travers une exposition illustrée par des notes de terrain, on y démontrera, d'une part, que les pratiques religieuses sont fortement marquées de références sexuelles quotidiennes dans le discours des villageois, et d'autre part, que les représentations et croyances sexuelles “extraordinaires” renvoient constamment à la morale chrétienne religieuse.

  •  Jeudi 16 mars 2017 de 19h à 21h - EHESS (salle 9) - 105, Bd Raspail 75006 Paris

 

Sexe(s), genre(s) et ethnographie

Cette intervention reprendra la question classique du sexe et du genre du chercheur sur le terrain. Il s’agira d’observer comment le fait d'être une femme et/ou d'être vue comme une femme -et/ou comme un homme et/ ou comme un sujet sans sexe ni genre, selon la situation ethnographique vécue- peut modeler certaines interactions. Seront abordés: 1. Sexe, image sexuée et sexualisée dans le travail ethnographique  / 2. Quand l'ethnographie produit du genre / 3. Au-delà du sexe et du genre: l'importance de l'intersectionnalité.

  • Lundi 20 mars 2017 de 15h à 17h - EHESS (salle 3) - 105, Bd Raspail 75006 Paris

                   

Manger dans la rue à Mexico: nécessité liée au travail, questions de genre et plaisirs culturels

Cette intervention abordera l’importance de l’alimentation de rue dans la ville de Mexico, en 2016. Plus spécifiquement, il s’agira d’observer des données statistiques établies au cours de ces vingt dernières années, puis d’analyser des entretiens réalisés avec des clients. Plusieurs aspects d’ordre socio-culturel seront discutés comme : l’impérieuse nécessité de manger dans la rue, en partie due au manque de restaurants d’entreprise ; les questions de genre liées au fait que les femmes se soient éloignées des fourneaux pour aller travailler ; la dimension de plaisir pour les « antojos caseros » mexicains et pour la sociabilité qu’offre la possibilité de manger dans la rue.

  • Lundi 20 mars 2017 de 11h à 13h - EHESS - 105, Bd Raspail 75006 Paris