Mariane Ferme

Mariane Ferme est Professor of Anthropology à l’University of California at Berkeley (États-Unis), et elle est conservatrice des collections africaines du Hearst Museum of Anthropology de Berkeley.

Ses recherches sont fondées empiriquement sur de très nombreuses enquêtes de terrain en Afrique de l’Ouest et tout particulièrement au Sierra Leone. Son travail sur les pratiques quotidiennes et genrées dans des sociétés rurales s’est trouvé bouleversé par la guerre civile qui s’est déroulée entre 1991-2002 au Sierra Leone. C’est de cette situation que traite son premier ouvrage The Underneath of Things: Violence, History and the Everyday in Sierra Leone, University of California Press, 2001.

Après la fin de la guerre civile, elle a entamé un travail sur la Cour Spéciale sur le Sierra Leone, et notamment sur la naissance de la jurisprudence sur les “enfants-soldats” et sur le “mariage forcé” en contexte de guerre. Elle a également mené en 2015-2016 une enquête de terrain sur la mobilité rurale et sur les pratiques de soin et d’enterrement pour contextualiser anthropologiquement les formes de transmission de la maladie à virus Ebola. Mais le cœur de son travail récent porte sur l’après-coup de la guerre civile, en termes de temporalités, de réminiscences traumatiques, de transmission intergénérationnelle des savoirs ordinaires (de chasse et agricoles, notamment), de mobilité géographique. Ce travail a donné lieu à la publication d’un nouvel ouvrage sur le Sierra Leone, Out of War: Violence, Trauma, and the Political Imagination in Sierra Leone, University of California Press, 2018.

Mariane Ferme participe au Programme Professeurs invités de l’EHESS sur proposition de Michel Naepels (CEMS UMR 8044 EHESS/CNRS - INSERM U 1276).

 

Conférences

Land Expropriations and Land Rights Struggles in West Africa
  • 10 mai 2022, 10h-12h IMAF-EHESS - Salle 0.033, bâtiment de recherche Sud, Campus Condorcet, 93300 Aubervilliers

A l’Institut des Mondes Africains, à l’invitation d’Aïssatou Mbodj-Pouye, Michel Naepels et Sabine Planel « Anthropologie de la violence ».

Il s’agira de réfléchir aux expropriations de terres et aux luttes pour les droits fonciers en Afrique de l’Ouest, à partir d’une enquête récente menée au Liberia et en Sierra Leone.

 

Chinese Palimpsests in Africa
  • 12 mai 2022, 14h-17h, CNE-EHESS - Salle C, Centre de la Vieille-Charité, 2 rue de la Charité, 13002 Marseille

Dans le cadre du séminaire de Giorgio Blundo à Marseille « Made in Chinafrica. Anthropologie des circulations de marchandises dans le Sud global ».

Cette intervention proposera une perspective comparative sur les sédimentations successives de la présence chinoise et les formes variables d'engagement chinois en Angola et en Sierra Leone, en s'appuyant sur les travaux menés conjointement avec Cheryl Schmitz.

 

When Marriage is a War Crime
  • 16 mai 2022, 10h30-12h30, Tronc commun du master « études sur le genre » - Salle 50, bâtiment EHESS, Campus Condorcet, 93300 Aubervilliers

Dans le cadre du séminaire d’Olivier Allard, Christelle Avril et Clyde Plumauzille « Actualités de la recherche en genre et sexualité ».

Il s’agira de présenter la manière dont la cour spéciale sur le Sierra Leone a contribué à la constitution du « mariage forcé » comme « crime de guerre ».

 

Intergenerational Transmission of the Harms of War
  • 23 mai 2022, 14h-17h, CEMS-EHESS - Salle AS1_23, 54 bld Raspail, 75006 Paris

Dans le cadre du séminaire de l’axe de recherche du CEMS « Risques, violences et réparation », organisé par Janine Barbot et Nicolas Dodier.

Il s’agira de réfléchir aux enjeux de la transmission (traumatique, mémorielle, judiciaire, pratique) de la violence de guerre. Séance en deux parties, avec un autre invité du laboratoire, Mauro Basaure.