Pierre Monnet

Directeur d'études de l'EHESS
Chaire : Histoire des sociétés urbaines et des territoires germaniques au Moyen Âge
Site(s): GAHOM

La thèse (1994) sous la direction de Philipe Braunstein (EHESS), à travers l’exemple de Francfort à la fin du Moyen Age, abordait des questions d'ascension sociale, de mémoire et de vie des élites dans les villes allemandes à la fin du Moyen Age.

Avec l’habilitation (2002), les thèmes d'enquête se sont déplacés en direction d’une étude des relations entre les villes dans l’Empire sous l'angle de la communication politique et symbolique, ainsi que des rapports du monde urbain avec les pouvoirs royal et princier. Ce double terrain, social et politique, des sociétés urbaines du Moyen Age occidental et des constructions territoriales en pays d'Empire, a constitué l'intitulé de la direction d'études et des séminaires ouverts à l'EHESS depuis 2005. A ce champ s'est ajouté celui d'une participation à la structuration des études historiques entre la France et l'Allemagne (manuel d'histoire franco-allemand, présidence de l'université franco-allemande, participation au séminaire des Mots de l'Histoire, implication dans les fondations, centres de recherche (CIERA), fédérations de recherche (Saisir l'Europe depuis 2011).

Le projet qui a retenu l'attention de 2005 à 2010 a concerné l’étude d'un « moment horizontal et fédératif » dans l’histoire de la construction territoriale et étatique de l’Europe : un temps et une expérience de constitutions de ligues, d’unions, de fédérations surtout de villes et communes qui, pour ne pas avoir survécu au triomphe de l’Etat territorial et dynastique, n’en a pas moins constitué un maillon indispensable à l’évolution des pratiques et du discours politiques en Occident. Les recherches plus récentes se sont ensuite portées sur le terrain des discours et représentations politiques liés à l’Empire et à son idée à la fin du Moyen Âge, à travers d’une part les autobiographies royales (axe de recherche soutenu par l’ANR dans le cadre d'un projet blanc établi au GAHOM jusqu'en 2010) produites par les dynasties royales des Luxembourg et des Habsbourg, et d’autre part à travers un projet sur la Bulle d’Or de 1356 et ses « remplois » et traditions dans l’histoire allemande jusqu'au XXe siècle.

A l'Institut d'Histoire en Allemagne de Francfort depuis 2011, un double axe d'étude se développe, dans le sens d'une analyse du plurilingusime dans les villes d'Occident du XIIIe au XVe siècle d'un côté, et d'une étude détaillée de la Chronique des chroniques de Hartmann Schedel (1493) de l'autre.

 

Thèmes de recherche

- Histoire médiévale

- Littérature latine

- Saint-Empire romain-germanique

- Histoire urbaine

 

Actualités

Prix et distinctions
L'historien Pierre Monnet , directeur d'études de l'EHESS (CRH-EHESS/CNRS), reçoit le prestigieux prix Gobert de l' Académie des inscriptions et belles lettres pour son ouvrage Charles IV. Un empereur en Europe (Éditions Fayard, 2020). Dans une biographie inédite, Pierre Monnet dresse le portrait de ce...