Regis Schlagdenhauffen

Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux, Centre Georg Simmel

Maître de conférences de l'EHESS
Mail : regis.schlagdenhauffen@ehess.fr
Chaire : Socio-histoire des catégories sexuelles

J’ai suivi une formation de sociologie, d’ethnologie européenne et d’histoire à l’Université de Strasbourg et à l’Université Humboldt de Berlin. Avant d'être élu à l’EHESS (en 2015), j’ai enseigné la sociologie à l’Université de Lorraine, de Strasbourg, de Paris Dauphine et à Sciences Po et j’ai réalisé plusieurs post-docs en France et à l’étranger.

Depuis 2004, je travaille sur les lieux de mémoire en souvenir des victimes du nazisme et de l’Holocauste. Après un séjour de recherche au CRFJ à Jérusalem, j’ai réalisé une thèse de doctorat en cotutelle au Centre Marc Bloch de Berlin - soutenue en 2009 sous la direction d’Anne-Sophie Lamine (Univ. De Strasbourg) et de Wofgang Kaschuba (Humboldt Univ. Zu Berlin). Mon travail proposait une analyse socio-historique des formes de la commémoration des victimes homosexuelles du nazisme en Europe de l’Ouest. Suite à cela, j’ai prolongé mes recherches sur l’intrication entre mémoire individuelle et collective à travers l’étude de documents personnels (dont le journal intime du juriste et sexologue Eugène Wilhelm alias Numa Praetorius).

Les recherches que je mène actuellement à l'IRIS et au Centre Georg Simmel prolongent les travaux engagés depuis 2004. Elles portent aussi désormais sur la manière dont institutions, groupes sociaux et individus catégorisent des pratiques, des actes et des identités sexuelles. Afin de mieux comprendre le phénomène de judiciarisation du monde social, je cherche à saisir comment des collectifs d’acteurs se sont emparés de catégories sexuelles dont font usage la justice et la médecine, comment ils les ont transformées voire rejetées. L’attention grandissante à la notion d’égalité et les discussions qui s’ensuivent, relatives à la répression, l’acceptation, la reconnaissance d’identités sexuelles ancrent par conséquent mes recherches au cœur d’une sociologie politique historicisée attentive au rôle joué par des acteurs institutionnels et internationaux.

 Thèmes de recherche

  • Etudes LGBT, Genre, politique et sexualité, Judiciarisation du monde social
  • Déportation, Univers concentrationnaire et Holocauste (Histoire, mémoire, commémoration)
  • Approches biographiques, Âges de la vie, Archives, Documents personnels et journaux intimes
  • Ethnologie européenne, Comparaisons franco-allemandes et internationales, Alsace

Évenements

Mercredi 09 mars 2016, Jeudi 10 mars 2016, Vendredi 11 mars 2016
Colloque
Dans une société de plus en plus caractérisée par l’individuation et plus d’un demi-siècle après le retour en force de l’intérêt pour le discours des acteurs.trices en sciences sociales, un débat sur l’usage des données biographiques semble nécessaire. À cette fin, il s’agira d’interroger le...

Actualités

Échos de la recherche
L'exemple des déportés pour homosexualité
L'historien Régis Schlagdenhauffen est allé à la rencontre de lycéens : lors d'une intervention dans une classe de première littéraire au lycée Racine, il a présenté la multiplicité des destinées et des motifs d'internement des déportés en camp, avec l'exemple des déportés pour homosexualité. Cette...
Échos de la recherche
La cause homosexuelle dans les métiers d'ordre
La police et la gendarmerie françaises sont traditionnellement hostiles à toute forme de revendications professionnelles fondées sur des identités genrées et/ou ethnoraciales. À la différence des pays anglo-saxons, les revendications professionnelles sont en France portées par les syndicats de police et se concentrent uniquement sur...

Médias

Photo de Régis Schlagdenhauffen
L’intervention de Régis Schlagdenhauffen intitulée « L’Allemagne nazie et le traitement pénal des homosexuel-le-s » à été présentée dans le cadre du colloque «Être homosexuel.le en Europe au temps de la Seconde Guerre mondiale », organisé le 27 mars 2015 par l’Axe Genre & Europe...