Roy Vilozny

Chaire : sécable de l'IISMM

Roy Vilozny est Senior Lecturer (Maître de conférences) en langue et littérature arabe à l’université de Haifa. Après avoir publié une monographie sur l’une des plus anciennes sources shī‘ites existantes, le Kitāb al-maḥāsin d’Aḥmad b. Muḥammad al-Barqī (m. 888 ou 894 EC) (Constructing a Worldview: al-Barqī's Role in the Making of Early Shīʽī Faith, Turnhout, Brepols, 2017), Roy Vilozny a développé ses recherches sur la nature et les usages du ḥadīth shī‘ite, depuis la période de formation du shī‘isme jusqu’à l’époque moderne. Il mène actuellement un projet soutenu par la Fondation israélienne pour la science (ISF) sur le phénomène du ḥadīth qudsī dans les sources imâmites.

Roy Vilozny participe au Programme Professeurs invités de l’EHESS, sur proposition de Mathieu Terrier (LEM, CNRS) dans le cadre de la chaire sécable de l'IISMM

 

Conférences

La nourriture pour la pensée : manger dans une communauté d’élus (les shi’ites imâmites)

Près de mille traditions présentes dans l’une des plus anciennes compilations de ḥadīths shi’ites imâmites, le Kitāb al-maḥāsin by Aḥmad b. Muḥammad al-Barqī (actif à la fin du 3ème/9ème siècle), traitent de la nourriture et de l’alimentation. Or différents types d’aliments et de phénomènes relatifs à l’acte de manger mentionnés dans ces traditions sont fortement liés aux récits cosmologiques et historiques du shi’isme imâmite ainsi qu’à la perception que cette communauté a d’elle-même en tant qu’élue de Dieu. Cette préoccupation majeure pour la nourriture et l’alimentation indique qu’il s’agit là d’un élément constitutif de l’identité confessionnelle des shi’ites.  Comme l’expriment les conclusions mêmes du  Kitāb al-maḥāsin, les shi’ites ne mangent pas comme les autres hommes.

  • Le 14 avril 2022 de 10h30 à 12h30 - Salle 3.10 Campus Condorcet, Centre de colloques, cours des humanités 93300 Aubervilliers
    Dans le cadre du séminaire IISMM-EHESS, "Le chiisme : textes, croyances et pratiques d’hier et d’aujourd’hui"  (Mathieu Terrier).

 

La préexistence dans la tradition shi’ite imâmite : un mythe et ses implications

L’idée selon laquelle des événements lourds de conséquences pour la condition humaine ont eu lieu avant même la creation du monde et de l’homme est un theme central de la tradition littéraire islamique. Cette communication entend montrer comment la matière première de cette idée dans la pensée shi’ite imâmite – à savoir ses expressions dans les plus anciennes strates du corpus scripturaire, le Coran et le ḥadīth – a été abordée et traitée de manière creative par les penseurs de deux périodes plus tardives, sous les Bouyides (945-1055 EC) et en Iran safavide (1501-1722).

  • Le 21 avril 2022 de 10h30 à 12h30 - Salle 3.10 Campus Condorcet, Centre de colloques, cours des humanités 93300 Aubervilliers

Dans le cadre du séminaire IISMM-EHESS, "Le chiisme : textes, croyances et pratiques d’hier et d’aujourd’hui"  (Mathieu Terrier).

 

Quelques remarques sur le phénomène du ḥadīth qudsī  dans l’héritage littéraire du shi’isme imâmite

Cette conférence abordera la question du ḥadīth qudsī comme sous-catégorie indépendante du ḥadīth au sein du corpus littéraire du shi’isme imâmite. Elle se fonde principalement sur l’ouvrage d’al-Ḥurr al-ʿĀmilī’s (d. 1104/1693), al-Jawāhir al-saniyya fī-l-aḥādīth al-qudsiyya, qui semble être la plus ancienne compilation shi’ite entièrement dévouée à ce type de matériaux. Tout en analysant les expressions de ce phénomène en général, je me concentrerai sur certaines traditions dans lesquelles l’imâm cite directement Dieu, pour montrer qu’elles reflètent une perception des canaux de communication entre les imâms et Dieu plus souple que celle qui nous est familière d’après les traités théologiques de la période bouyide (334/945 – 447/1055).

  • Le 25 avril 2022 de 14h à 16h - Campus Condorcet, Centre de colloques, cours des humanités 93300 Aubervilliers

Dans le cadre de la journée d’études au LEM/EPHE: "Approches du ḥadīth imâmite : sources anciennes et nouvelles perspectives"