Nou se wozo *

Les porteurs d’optimisme Entreprendre après l’ouragan Matthew

Un film de Nathalie Luca, réalisé par Clément Crauste et Nathalie Luca, monté par Clément Crauste, tournage préparé sur place par Lewis Ampidu Clormeus et Bodeler Julien.

En Haïti, l’État est faible, instable. Les Organisations Non Gouvernementales internationales, riches et puissantes, donnent l’impression de gouverner à sa place au mépris des initiatives locales. Les désastres naturels, parce qu’ils nécessitent dans l’urgence l’intervention de l’aide extérieure, amplifient encore cette situation. Après le passage de l’ouragan Matthew qui a ravagé le sud du pays en 2016, la colère des Haïtiens contre la toute-puissance des ONG est montée d’un cran. Ils veulent être considérés comme des acteurs de leur société et non pas comme des victimes. Des hommes politiques, des agriculteurs, un pêcheur, un boulanger, un producteur TV, des étudiants d’une école technique d’agriculture, des représentants d’associations locales d’entrepreneurs, des start-uppers, tous résidant dans le sud d’Haïti, expliquent comment leur engagement, leur vision, leur capacité de mobilisation, leur volonté d’innovation entrent en conflit avec les manières autoritaires de procéder de certaines ONG.

  • Discutant : Frédéric Thomas, chargé d’étude au CETRI – Centre tricontinental (www.cetri.be), auteur de L’échec humanitaire. Le cas haïtien, Couleurs livres, 2013.
  • Animateur du débat : Benoît Hervieu-Léger, chargé de communication au Comede – Comité pour la santé des exilés.

* Nous sommes des roseaux

 

Partenaires : Université d’Etat d’Haïti, LabEx HaStec (EPHE), CéSor (CNRS/EHESS), ESCP Europe.

Anthropologie Anthropologie Amérique du Sud

Informations pratiques

Date(s)
  • Mardi 12 février 2019 - 18:00 - 21:00
Contact(s)
  • eloy@ehess.fr
À consulter
À télécharger