Date de parution:
janvier, 2019
Type de norme: 
ISBN 13
Numéro: 
979-10-351-0081-0
Direction d'ouvrage:
Nicolas Ginsburger et Christine Laurière
Numéro de la revue:
33

Après 1918. Un nouveau paysage savant ?

Revue d'histoire des sciences humaines, n° 33

La Première Guerre mondiale est considérée comme une rupture majeure de l’histoire contemporaine. Ses conséquences territoriales, politiques, sociales et technologiques, à l’échelle nationale et internationale, ont été amplement étudiées. Certains ont interrogé ses répercussions pour les sciences médicales et de la nature. Mais qu’en est-il des sciences de l’homme ? Que deviennent ces connaissances que leurs promoteurs continuaient à définir comme des sciences morales, au moment où l’humanité même semblait connaître ses « derniers jours » (Karl Kraus) ?

Mesurer l’impact du conflit sur ces domaines savants, tel est l’objectif de ce dossier. Il s’agit de retracer la transformation de la carte des sciences de l’homme en traitant de disciplines, de lieux et de techniques jusqu’ici peu abordés. Quelles sont les lignes de force structurant le redéploiement de ces savoirs après l’armistice ? Selon quelles modalités idéologiques, théoriques et pratiques prennent-ils acte – ou non – des effets du conflit ? Entre résilience et reconfigurations, changements et permanences, poursuite des oppositions en temps de paix et volonté de reconstituer une certaine communauté savante internationale, comment les sciences de l’homme ont-elles été « travaillées » par la Grande Guerre ?

 

Sommaire

Après 1918. Un nouveau paysage savant ?

Sous la direction de Nicolas Ginsburger et Christine Laurière.

La Grande Guerre, parenthèse ou nouvelle donne dans l’histoire des sciences de l’homme ?
Nicolas Ginsburger et Christine Laurière

« Elle est tombée Babylone ».
Reconfigurations du champ disciplinaire des religions durant et après 1914-1918
Corinne Bonnet et Annelies Lannoy

Guerre du droit, droit de la guerre.
La faculté de droit de Paris, observatoire de l’enseignement supérieur en guerre (1914-1925)
Anne-Sophie Chambost et Alexandra Gottely

L’histoire à l’épreuve du feu.
Penser la Révolution française dans la France d’après-guerre (1918-1932)
Jean-Luc Chappey et Guillaume Lancereau

La fin d’un internationalisme savant.
La préhistoire française face à l'Allemagne entre les deux guerres mondiales
Arnaud Hurel

De Rühl à Christaller : le développement de la géographie économique allemande « classique » (1918-1933), un produit de la Grande Guerre ?
Nicolas Ginsburger

Un outil de la paix ?
La photographie aérienne, la Grande Guerre et les sciences sociales (1915-1939)
Serge Reubi

L’université de Strasbourg dans l’immédiat après-guerre (1919-1925)
Bertrand Müller

Document

L'ébranlement du monde jaune

Lucien Lévy-Bruhl et l’imaginaire anti-colonial en Asie
Frédéric Keck

 

Débats, chantiers et livres

La technologie, science humaine ?

De quoi la technologie est-elle le nom ?
Anne Saada

Enquête sur les sciences humaines et sociales dans les écoles d’ingénieurs.
Le cas de l’enseignement à l’Université de Technologie de Compiègne
Timothée Deldicque, Sacha Loeve et Pierre Steiner

Laetitia Guerlain, L’École de Le Play et le droit. Contribution à l’histoire des rapports entre droit et science social (Jean-Louis Halpérin)

Thomas Hirsch, Le temps des sociétés. D’Émile Durkheim à Marc Bloch (Sabina Loriga)

Nicolas Adell et Jérôme Lamy (dir.), Ce que la science fait à la vie, Paris, CTHS, 2016, 416 pages (Dylan Simon)

Jacques François, Le siècle d’or de la linguistique en Allemagne. De Humboldt à Meyer-Lübke (Gabriel Bergounioux)

Plusieurs siècles de fabrique des chaires au Collège de France.
À propos de l’ouvrage collectif dirigé par Wolf Feuerhahn, La politique des chaires au Collège de France, Paris, Les Belles Lettres/Collège de France, 2017, 560 pages (Emanuel Bertrand)

 

► La Revue d'histoire des sciences humaines est disponible en texte intégral à cette adresse.