Date de parution:
février, 2018
Type de norme: 
ISBN 13
Numéro: 
978-2-7073-4431-1
Direction d'ouvrage:
Benjamin Joinau

La Corée : combien de divisions ?

« Critique » n° 848-849

Alain Delissen, Valérie Gelézeau
Chang Kyung-sup, Choi Mikyung, Benjamin Joinau, Jean-Noël Juttet, Kim Kyung-mi, Lee Ki-Sang, Lim Jie-hyun, Patrick Maurus, Philippe Pons, Bernard Sénécal

Numéro coordonné par Benjamin Joinau, professeur d’anthropologie à l’université Hongik de Séoul.

La guerre des Corées est relancée. Le monde redécouvre d’année en année qu’elle n’a jamais cessé. Mais derrière cette division coréenne et le spectre d’un conflit sans fin, il y a une image plus complexe, celle d’une Corée multiple et encore méconnue. La Corée du Sud s’est hissée dans le clan des douze nations les plus riches et influentes du globe en une cinquantaine d’années. Et depuis le début des années 2000, ce pays exporte avec succès sa culture populaire. Quant à la Corée du Nord, de plus en plus isolée, elle fait la une des journaux, suscite inquiétude et projections diverses tout en restant impénétrable. Une « troisième » Corée intrigue également, celle d’une diaspora originaire des deux pays et dispersée sur tous les continents. Les ouvrages érudits prenant acte de cette pluralité de mondes coréens sont inexistants en langue française. Et les publications grand public sont laissées aux plumes de voyageurs séduits (au Sud) ou effrayés (au Nord), répétant les mêmes clichés.
Ce numéro de Critique offre au contraire un panorama sur les cultures et les sociétés coréennes actuelles en donnant la parole à plusieurs des grands noms actuels de la scène intellectuelle sud-coréenne (des écrivains comme Hwang Sok Yong et Han Kang) et à quelques-uns des meilleurs spécialistes français (historiens, sociologues, journalistes experts de la Corée du Nord – comme Philippe Pons). Écrits à parité par des auteurs coréens et français, leurs articles explorent les enjeux politiques (frontières, nationalisme, multiculturalisme) mais aussi les questions sociales (modernisation accélérée, religion, place des femmes) qui en sont indissociables et qui « travaillent » les sociétés coréennes. Analyses géopolitiques, historiques, sociologiques et réflexions littéraires, cinématographiques, culturelles sont ici associées pour donner à voir toute la complexité d’une péninsule divisée et éclatée dont les tensions et les contradictions sont devenues un enjeu planétaire et offrent un cruel miroir au xxe siècle occidental.