Date de parution:
avril, 2021
Type de norme: 
ISBN 13
Numéro: 
978-2-7132-2866-7
Numéro de la revue:
237

L'Homme, n°237

Varia

Avec ce 237e numéro, la revue L’Homme marque ses soixante ans d’existence. Elle se pare pour l’occasion d’une nouvelle couverture, rehaussée de la chimère précolombienne à deux têtes que Claude Lévi-Strauss lui avait donnée pour emblème dès sa fondation. La composition de ce numéro anniversaire illustre parfaitement l’ambition de la revue de se mettre au service d’une anthropologie empiriquement ancrée et théoriquement rigoureuse, soucieuse d’ethnographie mais ouverte sur les autres sciences humaines.

Trois « Études & Essais » déclinent d’emblée trois façons de penser et d’exercer notre discipline. L’article de Giordano Marmone s’appuie sur la description minutieuse d’une séquence tumultueuse du cycle d’initiation samburu, au Kenya, pour mener une réflexion sur les usages stratégiques de l’échec rituel. Benjamin Balloy propose, pour sa part, de reconsidérer la question de la hiérarchie dans la société muscogee du xviiie siècle en Amérique du Nord, au moyen d’une étude ethnohistorique des comptes rendus de missionnaires et des récits de voyageurs. Quant à Magali Année, elle conduit une analyse ethnophilologique exigeante du verbe ἀλέγω (« se soucier de »), employé en Grèce ancienne le plus souvent sous sa forme négative οὐκ ἀλέγω, faisant ainsi écho au souhait des fondateurs de notre revue d’inscrire la linguistique au cœur du projet anthropologique.

Enfin, après deux « À Propos », par Julia Christ et Perig Pitrou, explorant les liens entre philosophie et anthropologie, nous accueillons un débat autour du livre récent de Pierre Déléage, L’Autre-mental. Figures de l’anthropologue en écrivain de science-fiction (La Découverte, 2020). Au-delà des réactions vives qu’il a pu susciter dans la presse après sa sortie, cet essai semble en effet poser – sans toutefois vraiment l’admettre – une question cruciale pour notre discipline, qu’une revue comme L’Homme ne pouvait se permettre d’éluder : qu’est-ce qu’un bon modèle en anthropologie ou, autrement dit, à quelles conditions épistémologiques peut-on décrire le monde des autres ?

 

Autres publications