Collection:
Méridiennes
Date de parution:
mars, 2019
Type de norme: 
ISBN 13
Numéro: 
978-2-8107-0618-1
Direction d'ouvrage:
Olivier Faure et Hervé Guillemain
Numéro de la revue:
14

Pour en finir avec les médecines parallèles

Histoire, médecine et santé, n° 14

Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS.

Ce dossier présente un panorama des différentes médecines ou pratiques alternatives sur la longue durée en montrant que chacune ne constitue pas une secte indépendante des autres mais qu’elles forment une nébuleuse qui entretient des relations complexes et ambiguës avec le reste de la médecine.
Le numéro vise à contribuer à l’écriture collective d’une histoire de la santé qui ne distingue plus les pratiques en fonction de leur statut plus ou moins académique ou de leur position plus ou moins centrale par rapport au pouvoir politique et savant. Cette manière d’écrire l’histoire des pratiques de santé, en figeant un centre et des marges, a de fait conduit à négliger les points de contacts importants entre les deux.
Il s’agit donc d’en finir avec une manière de considérer ces médecines comme « parallèles ». Ce qualificatif est à bannir puisqu’il renvoie ces pratiques dans un monde différent depuis lequel celles-ci ne seraient jamais en contact, sauf de manière étrange peut-être, avec le monde de la médecine.
Ce dossier, qui est le premier en France à aborder l’ensemble de ces pratiques (herboristerie, homéopathie, magnétisme, acupuncture, naturisme, holisme, végétarisme), apporte quelques réponses à ces questions en mobilisant la plupart des chercheurs qui, en France, s’y sont intéressés.

Olivier Faure est professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université de Lyon Saint-Étienne et membre de l’UMR LARHA (Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes), spécialiste d’histoire de la santé. Il a notamment publié Et Samuel Hahnemann inventa l’homéopathie, la longue histoire d’une médecine alternative (Aubier, 2015).

Hervé Guillemain est professeur des universités à Le Mans Université, spécialiste d’histoire de la santé, membre de TEMOS CNRS. Il est notamment auteur de Schizophrènes au XXe siècle. Les effets secondaires de l’histoire (Alma, 2018).

Sommaire

Dossier : Pour en finir avec les médecines parallèles. Une histoire croisée des médecines alternatives et de la médecine académique (XIXe-XXe siècles)

Pour une autre histoire des pratiques médicales alternatives
Olivier Faure et Hervé Guillemain

Le surgissement de médecines « révolutionnaires » en France (fin XVIIIe-début XIXe siècle) : magnétisme, phrénologie, acupuncture et homéopathie
Olivier Faure

Des herboristes et des pharmaciens : autopsie d’une relation com-plexe (Paris, XIXe-début XXe siècle)
Ida Bost

La médecine néo-hippocratique des années 1930 : le temps d’une rencontre
Léo Bernard

D’une médecine officielle à une médecine parallèle : l’itinéraire mouvementé de la médecine naturiste française (XVIIIe-XXe siècle)
Sylvain Villaret

Varia

L’influence politique d’une association de malades au cours des années 1945-1955, au travers de son mensuel Vers la Vie
Pierre Bachelot

Comptes rendus

Olivier Ryckebusch, Les hôpitaux généraux du Nord au siècle des Lumières (1737-1789) (Scarlett Beauvalet)

Joël Chandelier, Avicenne et la médecine en Italie. Le Canon dans les universités (1200-1350) (Chiara Crisciani)

Claire L. Jones (éd.), Rethinking modern prostheses in Anglo-American commodity cultures, 1820-1939 (Corinne Doria)

Alexandre Klein et Séverine Parayre (dir.), Histoire de la santé (XVIIIe-XXe siècles) (Olivier Faure)

Nicolas Sueur, La Pharmacie centrale de France. Une coopérative pharmaceutique,XIXe siècle (François Zanetti)

 

La revue Histoire, médecine et santé est disponible en texte intégral et en accès ouvert sur OpenEdition Journals.