« Religio et religion : entre dogme christianocentré et relativisme anthropologique »

Dans le cadre du séminaire collectif "Antiquité, territoire des écarts", Claude Calame, EHESS, interviendra sur le thème « Religio et religion : entre dogme christianocentré et relativisme anthropologique ». Erwan Dianteill (Université Paris Descartes) sera discutant.

Dans un livre de vulgarisation intelligente intitulé The God Delusion (Londres 2006), le très médiatique éthologiste et épistémologue Richard Dawkins a donné de la religion une définition compréhensive. La religion correspondrait à un ensemble d’idées parmi lesquelles la survie après la mort physique, l’existence d’un paradis réservé aux méritant-es, la croyance en Dieu comme vertu suprême, etc. Dénommer cet ensemble religion, c’est usurper le double sens latin de religio, qu’on le fasse dériver de relegere (« relire attentivement », « revenir en pensée sur »), comme le propose Cicéron, ou de religare (« lier »), selon l’étymologie avancée par Servius : soit le soin scrupuleux du rite, soit la vénération pour une divinité. Mais ce n’est qu’avec Tertullien que la falsa religio (des païens) est opposée à la vera religio (des chrétiens). Prétexte à un retour anthropologique sur la modernité pour montrer comment nos concepts de « religion » et de « religieux » s’inscrivent dans une perspective universalisante, largement christiano- et européocentrée.

Anthropologie, Histoire Anthropologie, Antiquité, Histoire

Informations pratiques

Chercheur(s):
Claude Calame
Date(s)
  • Mercredi 08 février 2017 -
    17:00 - 19:00
Lieu(x)
  • EHESS (salle Lombard) - 96 bd Raspail 75006 Paris