Entre fictionnel, virtuel et documentaire : narratologies en confrontation

"Narrative Causalities": la contingence événementielle à l'épreuve du fictionnel

 

Séance organisée dans le cadre du séminaire « Recherches contemporaines en narratologie : Entre fictionnel, virtuel et documentaire : narratologies en confrontation » proposé par :

  • Olivier Caïra, maître de conférences à l'IUT d'Évry
  • Claude Calame, directeur d'études de l'EHESS (CRAL)
  • Sabine Chalvon-Demersay, directrice d'études à l'EHESS, directrice de recherche au CNRS (IMM-CEMS)
  • Annick Louis, maître de conférences à l'Université de Reims (CRAL)
  • John Pier, professeur à l'Université de Tours (CRAL)
  • Philippe Roussin (CNRS, CRAL)

L'invitée sera Anne Duprat (Université d'Amiens) : "Narrative Causalities: la contingence événementielle à l'épreuve du fictionnel".

L’essai récemment consacré par E. Kafalenos à la modulation contextuelle des fonctions du récit proposait un retour qui a pu surprendre à la narratologie structurale. Loin, cependant, de chercher à résoudre ou à dépasser l’opposition entre narratologie classique et post-classique, elle mobilisait de façon efficace l’analyse des structures du récit dans une nouvelle théorie des choix successivement opérés par le lecteur (spectateur/auditeur) dans son interprétation des causalités narratives. Importante pour une étude sur la gestion par le lecteur du hasard (causalité obscure/ niée/absente) dans le récit, cette analyse s’appuyait certes sur le cas de la lecture des fictions littéraires, mais elle était clairement orientée vers l’analyse des situations et événements vécus.

L'exposé d'Anne Duprat proposera une analyse de ce mode d’exposition paradoxal en soi qui consiste à utiliser la fiction (littéraire ou non) pour expliquer le fonctionnement réel de la contingence, tel qu’il se présente dans le récit factuel ou dans l’interprétation directe de l’événement. Un procédé que l’on peut rapprocher par exemple à la pratique de Clément Rosset empruntant à la fiction les éléments d’une prise en compte du réel en tant qu’il s’oppose précisément à son double illusoire. L'invitée s'interrogera, à partir de cette réflexion, sur la spécificité des effets de croyance et d’interprétation pragmatique du réel produits par le fait de le penser ainsi à partir d’exemples fictionnels.

 

Bibliographie :

  • Emma Kafalenos, Narrative Causalities, Columbus, Ohio State University Press, 2006.
  • Hans Blumenberg, « Concept de réalité et possibilité du roman » [1963], dans Le concept de réalité, Paris, Seuil, trad. fr. JP Monod, 2012.
  • Clément Rosset, Le réel et son double. Essai sur l’illusion, Paris, Gallimard, 1978
  • Anne Duprat (article joint) : « Mondes décrits / mondes prescrits — Sur la normativité des fictions littéraires », S. Rahman et J. Sievers (dir.), La non-existence dans le domaine normatif : Les normes comme fictions, Cahiers de Logique et d’Epistémologie, College Publications, vol 11, nov. 2011, p. 45-63.
Philosophie psychologie arts et langage Narratologie

Informations pratiques

Date(s)
  • Mardi 21 mars 2017 -
    15:00 - 17:00
Lieu(x)
  • EHESS (Salle 7) - 105 boulevard Raspail - 75006 Paris