La vigne et le vin dans la Chine ancienne. Légendes et réalités

La culture de la vigne (Vitis vinifera) fut introduite en Chine par l’Asie centrale il y a plus de 2000 ans, et le vin y est connu – et apprécié – depuis presque aussi longtemps. Pourtant, cette activité ne fut jamais développée de manière significative. On retracera cette histoire contrastée, marquée par un échec global et par quelques succès locaux remarquables (l’oasis de Turfan et la province du Shanxi). Boire du vin de raisin plutôt que des bières de céréales résulte d’un choix humain délibéré, révélateur d’un contexte socio-culturel particulier et lourd de conséquences parfois insoupçonnées. En ce sens, les fortunes diverses de la vigne en Chine donnent à ce sujet un intérêt beaucoup moins anecdotique qu’il y paraît. On le verra notamment à travers le cas du Shanxi, unique région de peuplement Han où l’on a cultivé la vigne depuis les Tang et fabriqué du vin jusqu’au début des Ming.

Présentation d'Éric Trombert (CNRS) dans le cadre du séminaire Techniques, objets et patrimoine culturel immatériel en Asie orientale (XVIe-XXIe siècle) de Caroline Bodolec, Michela Bussotti et Frédéric Obringer.
Eric Trombert, directeur de recherche émérite au CNRS (CRCAO) est spécialiste de l’histoire de l’Asie centrale sinisée. Il s’intéresse en particulier aux échanges relatifs à la culture matérielle entre Chine et Occident.

Informations pratiques

Date(s)
  • Jeudi 25 février 2016 - 11:00 - 13:00
Lieu(x)
  • EHESS (salle Elisabeth Allès - 681) - 190-198, avenue de France 75013 Paris
Contact(s)
  • Caroline.Bodolec@ehess.fr