Écrire l’ethnographie 

Un double atelier doctoral Cambridge-PSL

Qu’est-ce qu’un (bon) texte ethnographique ? En quoi les critères de jugement ont-ils pu évoluer dans l’histoire des sciences sociales, et dans quelle mesure diffèrent-ils suivant les traditions théoriques ou nationales ?

Ces questions sont au cœur du double atelier d’écriture organisé par Matei Candea (Cambridge) et Olivier Allard (EHESS) en 2017, dans le cadre du partenariat Cambridge-PSL. Les 14 et 15 juin, cinq doctorants en anthropologie de Cambridge sont venus à Paris afin de discuter leurs travaux avec des doctorants de PSL. Des chercheurs confirmés ont participé aux débats et sont intervenus sur le thème de l’écriture ethnographique : Benoît de l’Estoile (CNRS-ENS), Mary Picone (EHESS) et Michael Houseman (EPHE). Les 19, 20 et 21 septembre, ce sont huit doctorants de PSL –inscrits dans les formations doctorales « Anthropologie sociale et ethnologie » et « Sciences de la société » – qui vont à Cambridge présenter et discuter les textes qu’ils ou elles ont rédigés. Susan Bayly et Yael Navaro-Yashin leur y offriront chacune une « masterclass ».

Cet échange, qui a vocation à être renouvelé, a pour objectif de contribuer à la formation des doctorants en les accompagnant dans cette première expérience de rédaction de leurs recherches. Se déroulant intégralement en anglais, l’atelier représente aussi un instrument d’internationalisation de leurs parcours.

 

Anthropologie, Ecriture, Ethnographie, Ethnologie

Informations pratiques

Chercheur(s):
Olivier Allard, Mary Picone
Date(s)
  • Mardi 19 septembre 2017 - 09:00 - 18:00
  • Mercredi 20 septembre 2017 - 09:00 - 18:00
  • Jeudi 21 septembre 2017 - 09:00 - 18:00
Lieu(x)
  • Cambridge