Empires et Féodalités

L’invention d’un nouveau régime : le premier Empire français

La première partie du cours sera consacrée à l’instauration progressive d’un régime politique nouveau qui rétablit un pouvoir de type monarchique, sous une forme impériale. Nous en observerons les modalités (coup d’état, adoption de nouvelles constitutions ratifiées par un vote populaire, préparé par des campagnes d’opinion) et les éléments de légitimité. Nous montrerons en quoi cette forme impériale permet de rétablir un pouvoir fort et héréditaire sans restaurer la monarchie des Bourbons. Cette construction s’appuie sur le sacre de l’empereur et une politique symbolique (monuments, peinture officielle) qui met l’accent sur le génie militaire de l’Empereur et sur la filiation de son Empire avec les empires romain et carolingien.  Enfin nous analyserons le fonctionnement et l’idéologie du régime impérial dans ses ambivalences. Il s’agit en effet d’un régime autoritaire et anti-libéral mais qui fonde en partie sa légitimité sur le vote populaire, qui entend préserver l’héritage de la révolution et poursuivre son œuvre modernisatrice (via la centralisation administrative, par exemple). Nous envisagerons cette tension en analysant l’élaboration d’un code civil, pensé pour réguler les rapports privés dans une société égalitaire, et la mise en place parallèle d’une noblesse d’empire.

Ce séminaire sera dispensé par Elodie Richard, Chargée de recherche au CRH.

Informations pratiques

Chercheur(s):
Elodie Richard
Date(s)
  • Lundi 29 mai 2017 - 10:00 - 18:00
Lieu(x)
  • 5 Yiheyuan Rd, Haidian Qu, Beijing Shi, Chine, 100000