Soutenance de thèse

« Femmes et pouvoir local : processus d'engagement et trajectoires politiques féminins en Turquie

Résumé

Cette thèse étudie la question de la sous-représentation des femmes dans la politique locale dans la Turquie contemporaine. Le niveau intermédiaire du politique – l’implantation locale des partis à l’échelle des municipalités – est abordé à travers une double approche : une différenciation parmi les principaux partis politiques (AKP, CHP, MHP, et les partis pro-kurdes – HDP et DBP) et une autre parmi trois configurations locales (Izmir, Trabzon et Diyarbakır). Les travaux de la littérature sociologique anglo-américaine sont mis en dialogue avec la sociologie politique française du militantisme, du personnel politique et des institutions. La perspective genrée est adoptée à travers l’ensemble de la thèse. Les recherches de terrain se sont déroulées en 2014, 2015 et 2016 à Izmir, à Trabzon et à Diyarbakır et ont pris la forme d’observations non-participantes et d’entretiens semi-directifs avec quelques deux cent élues municipales et femmes responsables de partis politiques. Conceptuellement, l’approche relative aux partis en tant qu’entités hétérogènes permet de relever les échanges qui se déroulent à travers la hiérarchie partisane. La place et le rôle des femmes dans le processus de sélection des candidats permettent de remettre en question la séparation artificielle entre le « local » et le « national ». Il devient apparent que les profils et carrières des femmes politiques sont intrinsèquement liés aux modalités de leur accès au mandat électif, qui à leur tour façonnent les manières par lesquelles les élues se saisissent de leur rôle. Les ethos partisans différenciés contribuent également à privilégier certaines stratégies d’action individuelle et collective sur d’autres. La recherche conclut que pour expliquer le niveau et les modalités de représentation féminine locale, le critère « partisan » prime sur les configurations locales, même si les deux perspectives sont in fine indissociables.

Jury

  • M. Hamit Bozarslan (Directeur de thèse), EHESS
  • Mme Jitka Maleckova (Directrice de thèse), Charles University (Prague)
  • Mme Delphine Dulong, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Mme Elise Massicard, CNRS
  • M. Jan Zouplna, Académie des sciences tchèques

Informations pratiques

Date(s)
  • Jeudi 20 septembre 2018 - 09:00
Lieu(x)
  • EHESS (salle 7),105 boulevard Raspail 75006 Paris