Soutenance de thèse

Crises financières, accumulation de dette et défaut souverain

Résumé

Cette thèse contribue à la littérature sur le défaut souverain en offrant une nouvelle approche d'analyse, réconciliant les approches statistiques et structurelles. Avec comme fil rouge le lien entre crises financières, accumulation de dette et défaut souverain, ce travail répond à trois questions principales. En premier lieu, quand les pays font-ils défaut ? En posant un simple regard sur les principales variables macroéconomiques et les composantes cycliques des défauts souverains, je montre que le défaut se produit quand le pays subit un retournement brutal de croissance, ajouté à un large choc discontinu sur son ratio de dette sur PIB, apporté en majorité par une crise de change ou une crise bancaire. En second lieu, en quoi le risque souverain au sein d'une zone monétaire (par exemple la zone euro) diffère de celui d'une petite économie ouverte en change flexible, majoritairement décrit dans la littérature ? Je construis un modèle DSGE néo-keynésien dans lequel j'introduis du risque souverain ; je mets l'accent sur le rôle clé des comportements de consommation, à la fois dans la préférence pour l'union monétaire et dans la décision de défaut. Je regarde également l'efficacité de certaines politiques fiscales sur la réduction du risque souverain dans une zone monétaire. Enfin, les instruments de politique monétaire ont-ils été efficaces pendant la crise pour réduire les taux souverains ? J'évalue la transmission de la politique monétaire de la BCE, à la fois conventionnelle et non-conventionnelle, aux taux et aux volumes d'émissions de titres souverains pour les quatre plus importantes économies européennes. Je montre que seule la transmission du taux directeur vers les taux souverains a été effective ; les instruments non-conventionnels ont eu des résultats contrastés et essentiellement sur les taux d'intérêt.

Jury

  • M. Daniel Cohen (Directeur de thèse), ENS Paris
  • Mme Anne-Laure Delatte, CNRS
  • M. Pierre-Olivier Gourinchas, University of California, Berkeley
  • M. Pierre-Cyrille Hautcoeur, EHESS
  • M. Michel Juillard, Banque de France
  • M. Richard Portes, London Business School
  • M. Gilles Saint-Paul, ENS Paris

Informations pratiques

Date(s)
  • Lundi 11 décembre 2017 - 17:00
Lieu(x)
  • PSE - Ecole d'économie de Paris – Campus Jourdan (salle R2-01), 48 boulevard Jourdan 75014 Paris