Le dit, le fait et l'aperçu : controverses, performances et changements sur l'arène de la marihuana.

De Marcilio Dantas Brandao - Institut Marcel Mauss - IMM

 

Résumé

Cette enquête a pour but de comprendre les conditions d’émergence et de continuité (sans interruption) de l’action du Mouvement Marche de la Marijuana à Recife, Brésil. Ce mouvement a parmi ses ambitions l’envie de changer les normes relatives à la marijuana. Ainsi, la recension de la littérature sur la marijuana et les mouvements sociaux a été l’un des éléments constitutifs de ce travail. L’enquête de terrain s’est déroulée entre 2012 et 2016, après quoi le Mouvement Marche de la Marijuana a étendu la motivation de son action et est devenu de plus en plus identifié comme un mouvement antiprohibitionniste, ce qui signifie que sa revendication a été élargie et qu’il a commencé à demander l’abolition des sanctions pour beaucoup d’autres transactions. Le texte est divisé en quatre parties, en bref, elles se réfèrent à des théories et des méthodes, des controverses, des performances et des changements liés à la marijuana. Du côté théorique, l’enquête est basée sur une perspective pragmatiste d’analyse de problèmes publics. En ce qui concerne les méthodes, l’observation participante est le fondement de la recherche et, par conséquent, l’ethnographie des situations qui sont en concurrence pour l’organisation, la mise en œuvre et la défense de l’action collective est l’un des éléments importants de la restitution des résultats de l’enquête. Cette action qui se déroule en public a été thématisée sous la métaphore de la performance. L’analyse biographique et l’analyse de documents sont aussi employées. Ainsi, les conclusions permettent de résumer la longue histoire de controverses sur la marijuana au Brésil et d’exposer le processus de changement d’une revendication collective qui occupait le « lieu du maconheiro (fumeur de marijuana) » et qui est passée au « couloir des mouvements sociaux ». Enfin, la thèse cherche à démontrer que le changement de normes dépend non seulement de ce qui est dit sur un sujet, mais aussi de ce qui se fait et de comment les gens se sentent en essayant d’altérer le cadre dans lequel ce sujet est inséré.

Jury

  • M. Daniel Cefaï (Directeur de thèse), EHESS
  • M. Remo Mutzenberg (Directeur de thèse), Universidad Federal de Pernambuco
  • M. Michel Agier, EHESS
  • M. José Luciano de Gois Oliveira, Universidade Catolica de Pernambuco
  • M. José Luiz de Amorim Ratton Junior, Universidade Federal de Pernambuco

Informations pratiques

Date(s)
  • Jeudi 11 mai 2017 - 08:30
Lieu(x)
  • Universidade Federal de Pernambuco (Salle des Séminaires) PPGS - UFPE - Recife (Brésil).