Soutenance de thèse

Enjeux et perspectives du partenariat entre la Russie et l'UE. Institutionnalisation des relations et échanges économiques

Résumé

L’intérêt à l’égard des relations économiques entre la Russie et l’Union européenne s’est accentué au cours des années 2000. L’interdépendance économique accrue entre les deux partenaires témoigne de l’importance de cette relation et justifie l’intérêt tant pour son architecture institutionnelle que pour ses conséquences de long terme. Notre démarche consiste à interroger la façon dont ce partenariat se construit sur la base des nouvelles propriétés convergentes entre la Russie et de l’Europe. Cela nous permet de mieux caractériser le rapport entre l’architecture institutionnelle et la dynamique « de facto » des échanges économiques au sein de ce partenariat qui, lui, tient compte de l’évolution des besoins économiques internes des deux partenaires. On est ramenés donc ici à aborder la question du développement économique interne de la Russie. Traiter ce dernier aspect à la lumière de l’évolution des relations Russie-Europe, en particulier à un moment où celles-ci sont grevées par l’hypothèque énergétique et des divergences d’ordre politique, peut paraître paradoxal. Toutefois, la prise en compte de la configuration de ces relations semble être pertinente à plus d’un titre et permet de constater que les échanges économiques entre l’UE et la Russie constituent la première étape d’un processus inéluctable de réalisation des objectifs de développement de long terme des deux partenaires. Les enjeux sont donc manifestes tant pour l’avenir de l’Europe que pour celui de la Russie. Largement lié à la question énergétique, ce partenariat est accompagné d’une ambition originale qui rappelle le vieux rêve d’une Eurasie fondée sur la relation de deux entités à vocation fédérale. Cependant, la forme même que prendrait cette Eurasie ainsi que ses limites posent problème. Ainsi, notre travail interroge la nature de ce modèle inédit de relations internationales, qui aurait la grande originalité de reposer exclusivement sur un équilibre institutionnel. Aussi, nous nous intéressons à la pertinence du qualificatif « partenariat » que l’on a l’habitude d’attribuer aux relations Russie-UE, pour voir s’il n’est pas plus approprié de parler d’une union politique régionale comme solution alternative à la globalisation. Enfin, ce travail entend fournir un cadre méthodologique original nécessaire à l’étude des relations particulières entre la Russie et l’Union européenne dans une perspective dynamique.

Jury

  • Mme Hélène Clément-Pitiot (Directrice de thèse), Université Paris-Cergy-Pontoise
  • M. Jacques Sapir (Codirecteur), EHESS
  • M. Mstislav Afanasiev, Haute Ecole des sciences économiques de Moscou
  • M. Eric Magnin, Université Paris Diderot
  • M. Assen Slim, INALCO
  • M. Julien Vercueil, INALCO

Informations pratiques

Date(s)
  • Mardi 19 février 2019 - 14:00
Lieu(x)
  • EHESS (salle BS1_28), 54 boulevard 75006 Paris