Soutenance de thèse

Essais en Économie Politique et sur l’Évolution des Normes Culturelles

Résumé

Le premier essai de cette dissertation présente une théorie sur la formation des préférences à l'intersection de la littérature sur le développement cognitif et de celle sur la transmission intergénérationelle. En effet, la formalisation du lien étroit entre transmission intergénérationel et développement cognitif offre une grille d'interprétation pour des résultats empiriques récents relatif à la persistence de comportements culturels. En particulier, cet essai lie l'existence de disparités dans le développement cognitif et dans l'acquisition d'un baguage culturel aux pratiques d'éducations des parents. Les revenus ainsi que les préférences temporelles des parents par exemple favorisent des méthodes d'éducations autoritariennes. Ces dernières créent en retour les conditions d'un développement cognitif saint. Notre analyse permet également d'étudier les conditions favorisant l'existence de maltraitance infantiles. Sur ce sujet, nous établissons que les maltraitances infantiles ont un potentiel de persistence élevé. Le modèle permet également d'étudier l'utilisation de la télévision et de vidéos dans les pratiques d'éducation, ainsi que l'impact que ceci peut avoir sur le développement cognitif et sur l'acquisition de normes culturelles. Nous établissons par exemple que l'usage de la télévision et de vidéos à des fins d'éducation peut accroître les disparités existantes dans l'acquisition d'un capital cognitif entre les enfants issus de milieux sociaux favorisés et non-favorisés.   Le second essai de cette dissertation présente une théorie sur l'existence de prohibitions religieuses contre les sciences séculières ou contre l'usure. Dans le modèle, un chef religieux contrôle la doctrine religieuse et décide si celle-ci doit être hostile à un ensemble d'activités économiques comme les activités scientifiques ou innovantes par exemple. Les prohibitions visent à altérer la trajectoire de l'évolution des normes religieuses de manière à maximiser les rentes captées par le chef religieux. Les agents allouent leur force de travail étant donné que certaines occupations peuvent être sujettes à l'hostilité de la doctrine religieuse. L'intuition centrale de cet essai c'est que les prohibitions créent une segmentation culturelle du marché du travail. En effet, alors que le coût de la prohibition pèse sur l'utilité des religieux et les amène à choisir des occupations non-prohibées, les non-religieux préfèrent choisir les occupations prohibées de sorte à bénéficier d'un premium sur leur salaire.  Cette segmentation culturelle du marché du travail, en conséquence, crée une distinction entre les groupes culturels, et change la trajectoire de l'évolution des normes culturelles. En particulier, il est possible sous certaines conditions que les prohibitions économiques augmentent la taille du groupe religieux, auquel cas nous comprenons pourquoi il peut être optimal pour un chef religieux d'inclure une dose de prohibitions économiques dans la doctrine religieuse. Cet essai permet également d'approcher la problématique de l'existence de collusion entre pouvoirs politiques et religieux, ainsi que de comprendre quels sont les facteurs sociaux affectant la durée des prohibitions économiques.   Le dernier essai de cette dissertation présente un cadre analytique simple pour l'étude d'élections impliquant plusieurs candidats. Le modèle est suffisamment simple pour permettre une analyse systématique de la structure endogène de la compétition politique, et est ainsi similaire aux théories d'Organisation Industrielle permettant l'étude de la structure des marchés et de la compétition économique. La souplesse de notre approche est démontrée à travers divers applications sur des sujets standards d'économie politique comme la politique de redistribution, la formation de coalition dans la législature, et l'extension de la franchise. Parmi les contributions centrales de ce papier, nous établissons que les systèmes proportionnels, ainsi que les systèmes majoritaires favorisent une plus grande fragmentation politique que les systèmes pluralistes. De plus, nous démontrons que l'autorisation d'investissements de campagne électorale importants crée une structure hétérogène du marché politique, qui mêle des  partis ``low cost'' créent à partir de faibles financements ainsi que des partis ``high cost'' capturant plus de voix et plus de rentes.

Jury

  • M. Thierry Verdier (Directeur de thèse), EHESS
  • M. Gani Aldashev, Université Libre de Bruxelles
  • M. Alberto Bisin, New York University
  • Mme Rachel Kranton, Duke University
  • M. Ragnar Torvik, Dragvoll University

Informations pratiques

Date(s)
  • Lundi 19 mars 2018 - 17:00
Lieu(x)
  • Ecole d'Économie de Paris (Paris School of Economics), salle R2-01, 48 boulevard Jourdan 75014 Paris