Soutenance de thèse

Fabrique des archives, fabrique de l'histoire : la construction des sources de l'histoire des Juifs en France (fin XVIIIe - années 1930).

Résumé

Comment l’histoire des Juifs en France a-t-elle été pensée, écrite, conceptualisée tout au long du XIXe siècle ? En repartant des conditions concrètes dans lesquelles archivistes et historiens se sont saisis des documents relatifs à cette histoire, nous tentons de montrer que le processus de constitution de l’histoire des Juifs en France en domaine de savoir propre, adossé à des documents authentiques, ne peut être séparé du contexte général de mutation des conditions du travail scientifique en France à partir des années 1830, dans le cadre de ce qui a été nommé l’historiographie documentaire.  Les archivistes, bibliothécaires et plus largement les érudits qui ont inventorié, classé et décrit ces matériaux leur ont donné une visibilité inédite au sein des dépôts, tout en les laissant globalement à l’écart des chantiers de publication des sources de l’histoire de France.  L’historiographie des Juifs en France, s’affirmant scientifiquement à partir des années 1880, a tenté, avec difficulté, de dépasser les contradictions inhérentes à l’écriture d’une histoire des Juifs en France pensée comme une ligne continue dans le temps et dans l’espace. Cette étude souligne également, en creux, la faible place accordée aux archives internes aux communautés juives françaises dans la construction de cette histoire, tournée vers l’extérieur davantage que vers l’intérieur.

 

Jury

  • Mme Sylvie Anne Goldberg (Directeur de thèse), EHESS
  • M. Lisa Leff, Américan University
  • Mme Judith Olszowy-Schlanger, EPHE
  • Mme Odile Parsis-Barubé, Université Lille 3
  • M. Yann Potin, Archives nationales
  • Mme Perrine Simon-Nahum, CNRS

Informations pratiques

Date(s)
  • Mardi 23 mai 2017 - 09:30
Lieu(x)
  • EHESS (Salle 8), 105 boulevard Raspail 75006 Paris