Soutenance de thèse

Faire connaître le monde au XVIe siècle. Traductions et appropriations des savoirs sur le monde dans la France de la Renaissance

De Oury Goldman - Mondes américains

Résumé

Au cours de la période moderne, le mouvement d'expansion européenne dans le monde s'est accompagné d'une intensification des circulations de biens et d'individus à des échelles jusqu'alors inédites. Dès le XVIe siècle, l'expansion ibérique a contribué à modifier le rapport que les Européens entretenaient avec le globe et a suscité une production d'une vaste gamme d'écrits et de textes, dont certains ont été imprimés et par la suite traduits dans diverses langues européennes. L'examen des processus de traductions en français, publiées à Lyon et Paris autour des années 1550, de plusieurs ouvrages traitant des « nouveaux mondes » et des « lointains » de l'Europe (entre autres ceux de Gonzalo Fernández de Oviedo, de Fernão Lopes de Castanheda, de Paolo Giovio ou de Giovanni Battista Ramusio) permet d'explorer les modalités par lesquelles se construit de manière locale et située un savoir renouvelé sur le monde. En se focalisant sur l'ensemble du processus de traduction, depuis sa fabrique sociale jusqu'à ses multiples appropriations matérielles comme intellectuelles, il devient possible de comprendre comment on fait connaître le monde dans la France du XVIe siècle.

Jury

  • M. Jean-Frédéric Schaub (Directeur de thèse), EHESS
  • Mme Antonella Romano, EHESS
  • Mme Christine Bénévent, Ecole nationale des Chartes
  • M. Fernando Bouza, Universidad Complutense (Madrid)
  • Mme Charlotte de Castelnau-L’Estoile, Université Paris-Diderot
  • M. Denis Crouzet, Sorbonne Université

Informations pratiques

Date(s)
  • Jeudi 21 novembre 2019 - 09:00
Lieu(x)
  • EHESS (salle 13), 105 boulevard Raspail 75006 Paris