Soutenance de thèse

Fistule obstétricale au Burkina Faso. Mécanismes socioculturels, gestion de la maladie et exclusion sociale

De Aïcha Nadège Ouedraogo - Institut des mondes africains - IMAF

Résumé

L’étude porte sur les enjeux culturels et les mécanismes de pensée mobilisés dans l’interprétation de la maladie au Burkina Faso, qui influencent la prise en charge thérapeutique et le soutien familial dans l’accompagnement des femmes porteuses de fistule obstétricale (FO). Survenant lors d’un accouchement difficile, la FO est une fissure entre la vessie et le vagin, ou entre la vessie et le rectum, qui entraine des écoulements incontrôlés d’urine et/ou de matières fécales. En dehors des nuisances et des troubles de santé qu’engendrent de telles pertes, d’autres problématiques affiliées ponctuent le vécu des malades.  Le travail a consisté à étudier, d’une part, les registres d’analyse et les pratiques relatives à la maladie dans la société burkinabé, et d’autre part, les dimensions sociales et symboliques liées à la pathologie.  L’étude révèle, entre autres, que la FO étant principalement une maladie genrée ayant une forte connotation symbolique, le contexte de survenue ainsi que certains évènements concomitants jouent un rôle déterminant. D’autres facteurs tels que la complexité de l’itinéraire thérapeutique, l’absence d’hygiène rappelant la souillure, l’ignorance, la stérilité, etc., investissent les mécanismes de gestion et peuvent conduire à des actes de marginalisation ou d’exclusion sociale.  Enfin, même si l’exclusion concerne de nombreux cas, elle provient en grande partie d’une surévaluation de certaines données et des erreurs de jugement des acteurs engagés dans l’étude et/ou la lutte contre l’affection. Au-delà, ces mésinterprétations constituent une entrave à l’efficience de la prise en charge, car transformant une question de santé publique en une question sociale, dont la résolution ne permet pas de guérir l’affection.

Jury

  • M. Jean-Paul Colleyn (Directeur de thèse), EHESS
  • M. Amadé Badini, Université de Ouagadougou (Burkina Faso)
  • Mme Doris Bonnet, IRD
  • Mme Alice Desclaux, IRD
  • M. Marc-Eric Gruenais, Université de Bordeaux
  • Mme Kadya Emmanuelle Tall, IRD

Informations pratiques

Date(s)
  • Mardi 18 septembre 2018 - 14:00
Lieu(x)
  • EHESS (Salle de réunion de l’IMAF), 96 boulevard Raspail – 75006 Paris