Soutenance de thèse

Jeux de pouvoir et dynamique de l'habitat. L'exemple de Saint-Afrique et de son terroir, en Rouergue, du VIe au XIIIe s.

Résumé

Cette étude se propose de dépasser le simple constat du passage de l’habitat dispersé à une concentration de celui-ci pour aborder préférentiellement les modalités d’émergence puis de développement de la cité médiévale de Saint-Affrique, en Rouergue, au cours du Moyen Âge : quels éléments physiques (topographie naturelle, finage antique et alto-médiéval, réseau viaire…), et sociologiques (processus de christianisation, brassages culturels, enjeux géopolitiques…) ont présidés à la lente formation d’un habitat longtemps lâche jusqu’à le voir gagner le statut de petite agglomération. Plusieurs questions se feront jour au travers de cette problématique. Le topique des pôles agglomérants, communément réduits aux églises et châteaux, est-il réellement pertinent dans le cas de Saint-Affrique ? Et plus encore peut-être, de quel poids ont véritablement pesé dans cette dynamique les divers pouvoirs, laïcs ou ecclésiaux, qui se sont successivement attaché tout ou partie de ce terroir ? Afin d’aborder et traiter au mieux cette problématique, multiple, il a fallu recourir à des sources de nature tout aussi variées. Les données archéologiques, écrites et planimétriques ont ainsi été mises à contribution de manière dialectique. La fourchette chronologique retenue, quant à elle - du VIe au XIIIe siècle - participe aussi de cette volonté d’élargir le champ de réflexion.

 

 

Jury

  • M. Jacques Chiffoleau (Directeur de thèse), EHESS
  • Mme Isabelle Cartron-Kawe, Université de Bordeaux –Michel-de-Montaigne
  • Mme Elisabeth Chalmin-Sirot, Université Lumière Lyon 2
  • M. Jean-Michel Poisson (Codirecteur), EHESS
  • Mme Nelly Pousthomis-Dalle, Université de Toulouse Jean Jaurès

Informations pratiques

Date(s)
  • Vendredi 9 décembre 2016 - 14:00
Lieu(x)
  • Université Lumière-Lyon 2, 86 rue Pasteur, 69007 Lyon, salle G 123 (1er étage).