Soutenance de thèse

L'Arcadia per lettera. Sociabilités épistolaires et réseaux académiques en Italie au XVIIIe siècle

De Léa Renucci - Centre Norbert Elias - CNE
,
De Léa Renucci - Campus EHESS Marseille

Résumé

Dédiée à la poésie pastorale et critique envers l’exubérance du style baroque du siècle précédent, l’Arcadie est fondée le 5 octobre 1690 à Rome par l’initiative de quatorze hommes de lettres qui fréquentaient l’Académie Royale de Christine de Suède et l’académie romaine des Infecondi. Giovan Mario Crescimbeni (1663-1728), premier gardien général de l’Arcadie, donne à cette académie une dimension péninsulaire par la création d’implantations locales nommées colonies, fondées par initiatives individuelles d’académiciens dans de nombreux centres urbains italiens, et plus ponctuellement dans d’autres villes d’Europe, et ce dès 1692 à Arezzo. L’originalité de l’Arcadie réside dans sa capacité à établir un vaste réseau institutionnel à l’échelle de la péninsule et d’unir un groupe de plus de 9 600 hommes et de femmes de lettres entre 1690 et 1800 : comment le modèle arcadique s’est-il adapté aux divers contextes locaux et de quelle façon les initiatives individuelles ont-elles organisé la création et la pérennisation des colonies ? Comment l’Arcadie œuvre-t-elle à la constitution des « milieux intellectuels » locaux en proposant une formalisation des groupes lettrés par les colonies ? En quoi l’académie d’Arcadie réussit-elle à associer des milliers d’hommes et femmes de lettres des divers centres urbains italiens, et d’Europe, dans un contexte intellectuel de désir de coopération des lettrés italiens ? Quels sont les effets de ce réseau sur la production de livres et la circulation de textes à l'échelle de la péninsule ? Cette thèse se propose d’étudier l’Arcadie par différentes approches, du niveau local aux échelles péninsulaire et européennes, à partir des quelques milliers de lettres échangés entre l’Arcadie romaine et les colonies.

Jury

  • M. Jean Boutier (Directeur de thèse), EHESS
  • M. Corrado Viola (Directeur de thèse), Université de Vérone
  • M. Pierre-Yves Beaurepaire, Université de Nice Sophia-Antipolis
  • M. Maurizio Campanelli, Université La Sapienza, Rome
  • Mme Emmanuelle Chapron, Université Aix-en-Provence
  • Mme Maria Pia Donato, CNRS

Informations pratiques

Date(s)
  • Vendredi 16 octobre 2020 - 14:00
Lieu(x)
  • Lieu Visioconférence Afin d'affecter le moins possible la qualité de la visioconférence nous sommes contraints de limiter l'accès au public. Les personnes souhaitant assister à la soutenance devront se rapprocher du candidat.