Soutenance de thèse

Des migrants pour le développement ? Enquête sur la mobilité sociale et internationale d'étudiants boursiers maliens en France

Résumé

Ce travail de thèse étudie un programme bilatéral franco-malien de bourses d’excellence pour études supérieures en France à l’attention de lycéens maliens. Il analyse la naissance puis l’évolution de ce dispositif et le parcours de ses bénéficiaires. Le programme de bourse étudié dans le cadre de cette thèse repose sur un contrat passé entre les États qui le financent, le Mali et la France, et les boursiers. Ces derniers s’engagent à rentrer au Mali une fois leurs cinq années d’études supérieures en France accomplies. La question à laquelle a souhaité répondre cette thèse est la suivante : pourquoi, vu l’objectif qu’il se donne, ce programme de bourse est-il prolongé alors qu’une grande partie des boursiers ne rentrent pas au Mali à l’issue de leurs études en France ? Au carrefour de la sociologie des migrations, de la sociologie de la mobilité sociale et de la sociologie de l’éducation ainsi que l’ethnographie des politiques de mobilité internationale pour études, cette thèse explore les conditions et les expériences biographiques des mobilités sociale et internationale nourries par les études supérieures à l’étranger. Elle montre comment et pourquoi les États entrent en coopération pour créer des programmes de bourses bilatérales adressés aux meilleurs lycéens maliens et comment, en s’éloignant de leurs milieux d’origine, leurs dispositions de départ sont perdues, redéfinies ou préservées. L’enquête combine entretiens et observations ethnographiques, archives et données statistiques élaborées par questionnaire. La première partie montre comment le discours politique et la perception des étudiants internationaux a évolué en France comme au Mali depuis une cinquantaine d’années. Le programme de bourse étudié a été pensé à la fin des années 1990 pour répondre aux critères de la politique de codéveloppement en France et à celle du « management migratoire » au Mali. La deuxième partie déconstruit, grâce aux méthodes statistique et ethnographique, les déterminants sociaux de l’excellence mise en avant par les acteurs portant le dispositif étudié. Elle revient aussi sur le parcours des boursiers en France, décrivant les conditions matérielles et symboliques vécues par les boursiers au cours de leurs déplacements spatial et social. La troisième partie porte sur le retour ou le non-retour des boursiers au Mali en revenant sur les déterminants et les conditions de la suite de leurs parcours une fois leurs cursus achevés.

Jury

  • Mme Nancy L. Green (Directrice de thèse), EHESS
  • M. Jonathan Friedman (Co-Directeur), EHESS
  • M. Abdoulaye Gueye, Université d’Ottawa
  • M. Smaïn Laacher, Université de Strasbourg
  • Mme Carolyn Sargent, Washington University in St. Louis
  • Mme Anne-Catherine Wagner, Université Paris 1-Panthéon Sorbonne

Informations pratiques

Date(s)
  • Mardi 14 décembre 2021 - 15:00
Lieu(x)
  • Visioconférence Afin d'affecter le moins possible la qualité de la visioconférence nous sommes contraints de limiter l'accès au public. Les personnes souhaitant assister à la soutenance devront se rapprocher du candidat.