Soutenance de thèse

La Palestine en créations. La fabrique de l'art contemporain, des territoires occupés aux scènes mondialisées

Résumé

Mêlant des approches historiques, socio-anthropologiques et artistiques, la thèse entend apporter un éclairage inédit sur la situation contemporaine de la Palestine et les modalités de l’occupation, à travers l’analyse de ses mondes de l’art contemporain depuis les années 1990 qui ont vu un développement sans précédent de son infrastructure. Dans un contexte de fragmentation politique et territoriale toujours plus accrue, une nouvelle génération d’artistes a émergé qui parvient progressivement à transgresser les contraintes à l’œuvre sur le terrain, pour accéder par leurs pratiques artistiques et les visions du monde qui en découlent, aux scènes de l’art contemporain international.  À travers une étude ethnographique multisituée, la thèse a pour objectif de retracer la fabrique de cet art contemporain, en se concentrant sur l’étude des artistes plasticiens des Territoires palestiniens occupés. Il s’agit d’observer leurs pratiques quotidiennes, les facteurs qui les entravent tout comme les nouvelles fenêtres d’opportunités et circulations induites par le marché de l’art globalisé. En partant des trajectoires individuelles de ces créateurs en mouvement, la recherche s’interroge sur les formes de rupture ou de continuités engendrées par la mondialisation que ce soit dans leurs modalités d’engagement (artistique et politique) ou dans leur rapport au nationalisme et ce, afin de repenser les rapports entre art et politique.

Jury

  • M. Franck Mermier (Directeur de thèse), CNRS
  • Mme Véronique Bontemps, CNRS
  • Mme Jocelyne Dakhlia, EHESS
  • M. Abaher El-Sakka, Birzeit University (Palestine)
  • Mme Pénélope Larzillière, IRD
  • Mme Silvia Naef, Université de Genève

Informations pratiques

Date(s)
  • Lundi 01 octobre 2018 - 14:00
Lieu(x)
  • EHESS (Salle BS1_28 / Salle du Conseil A), 1er sous-sol, 54 boulevard Raspail – 75006 Paris