Soutenance de thèse

Le parcours politique de la cueca au Chili entre 1970 et 2000

Résumé

Cette recherche se concentre sur le parcours politique de la cueca au Chili entre les années 1970 et 2000, c’est-à-dire à quatre moments différents de l’histoire du Chili, des points de vue politique, économique, social et culturel : le gouvernement de Salvador Allende entre 1970 et 1973, la dictature militaire et son offensive nationaliste, la croisade néo-libérale du gouvernement militaire et le retour de la démocratie. J’insiste notamment sur la place de la cueca sur le terrain de l’hégémonie et de la contre-hégémonie pendant les périodes mentionnées. Dans une première partie, ce travail présente les différentes théories existantes sur les origines de la cueca, une description musicale et poétique de ce genre, et un retour sur son parcours historique, en considérant le passage et les différentes expressions connues en Amérique du Sud, le contexte dans lequel la cueca s’immerge dans la culture chilienne et la façon dont elle s’installe dans la société chilienne postcoloniale. Dans la première partie est également exposés le cadre théorique des concepts de folklore et tradition : les différentes postures théoriques et politiques, leur définition, interprétation, utilisation dans la politique, et plus encore. Dans une deuxième partie, cette thèse aborde l’ascension au pouvoir de l’Unité populaire, la campagne présidentielle de Salvador Allende, la participation et le rôle des musiciens de la Nouvelle chanson chilienne dans cette campagne, le projet politico-culturel de l’UP et l’engagement politique des folkloristes et des musiciens avec l’engagement du gouvernement populaire dans des événement marquants comme « le train de la culture », la création du label DICAP, « l’opération vérité » et l’Assemblée des artistes et intellectuels du parti communiste. Dans une troisième partie, cette recherche étudie les sources discursives du projet politico-culturel du gouvernement militaire, l’offensive nationaliste des premières années du régime, les organismes gouvernementaux créés qui vont travailler dans le domaine de la culture et des arts ainsi que les principaux acteurs engagés dans ces organismes. Dans cette partie la gestation et la signature du décret suprême n°23 qui institutionnalise la cueca en tant que danse nationale en 1979 est fondamentale. Il y est aussi question du rôle de la Fédération nationale de la cueca et du championnat national de cueca organisé par le Club de huasos de la ville d’Arica, ainsi que des personnes, institutions et récits qui interviennent dans l’argumentation, la création et la signature de ce décret. Sont aussi étudiés les effets directs du décret dans le Chili des années 80, la réalisation du concours interscolaire de cueca, les émissions télévisées ayant la cueca pour protagoniste, les décrets et mandats signés postérieurement par rapport à l’enseignement de la cueca dans les écoles, la création de la « casa de la Cueca » et des « Clubs de huasos » et des «Clubs des amis de la cueca », ainsi que les nouveaux organismes gouvernementaux et privés qui travaillent autour du folklore suite à la signature du décret. Finalement, dans une quatrième partie, les musiques de la résistance sont au rendez-vous et notamment des cuecas comme la cueca sola, chantée par les femmes de l’Association des familles des détenus disparus de la dictature, les cuecas militantes, ou la cueca Marica faite par le duo d’artistes « Las Yeguas del Apocalipsis ». Dans cette dernière partie, je parle de la transition démocratique chilienne depuis l’interprétation des cuecas entre les années 1990 et 2000, de la nostalgie et reconstruction identitaires du Chili post-dictatorial à partir de la cueca, et enfin des nouvelles politiques et des organismes gouvernementaux du monde de la culture et des arts crées à partir de 1990. Ici le sujet de la mémoire et les politiques de réparation sont également analysés pour comprendre les effets et les conséquences de toute cette période historique dans le Chili actuel.

Jury

  • M. Denis Laborde (Directeur de thèse), EHESS
  • M. Nicolas Adell, Université Toulouse Jean Jaurès
  • M. Jean-Michel Beaudet, Université Paris Nanterre
  • Mme Marisol Facuse Munoz, Universidad de Chile
  • Mme Modesta Suarez, Université Toulouse Jean Jaurès

Informations pratiques

Date(s)
  • Mardi 19 avril 2022 - 13:30
Lieu(x)
  • Les personnes qui souhaitent assister à la soutenance par visioconférence sont invitées à se rapprocher du candidat.