Soutenance de thèse

Politiser l'entreprise. Une Histoire des coopératives dans le Wisconsin (années 1870- années 1930)

Résumé

Cette thèse explore l’histoire des entreprises coopératives dans l’État du Wisconsin entre les années 1870 et les années 1930 et les manières dont différents groupes d’acteurs les ont mobilisées afin de défendre leurs intérêts. En croisant les questionnements de l’histoire des entreprises et ceux de l’histoire politique, elle étudie le recours aux coopératives à travers trois grands moments de réforme dans l’histoire des États-Unis – les luttes antimonopolistes du Gilded Age, le progressisme et le New Deal. Ce travail montre que les coopératives font partie de l’horizon réformateur américain de manière continue dans ces décennies. Bien que les coopérateurs ne parviennent pas à construire un « mouvement », ou un « système » économique qui permettrait de servir d’alternative au capitalisme industriel dominé par les grandes entreprises, ils dessinent avec succès les contours d’une forme d’entreprise différente, plus démocratique et dont le modèle est relativement bien identifié à la fin des années 1930. Afin de comprendre les mécanismes d’institutionnalisation de cette forme d’entreprise, on observe les différentes manières dont elle est mobilisée et appropriée au cours du temps – en premier lieu par les fermiers, mais également par les consommateurs, et dans une moindre mesure par les ouvriers. Le rôle de l’État, dont les agents sollicitent les coopératives et en font des outils de politique publique, fait également l’objet d’une attention particulière. L’analyse de ces mobilisations est constamment replacée dans l’environnement au sein duquel les coopérateurs évoluent : en mesurant l’écart qui distingue les coopératives des formes d’organisation économique contre lesquelles elles se forment, celles qui leur servent de référence, ou celles avec lesquelles elles sont en concurrence. Penser les coopératives dans leur environnement signifie également interroger l’importance des territoires dans lesquelles elles s’inscrivent, et en particulier la spécificité des zones rurales, lieu privilégié du développement des coopératives américaines à cette période.

 

Jury

  • M. François Weil (Directeur de thèse), EHESS
  • Mme Marie-Emmanuelle Chessel, CNRS
  • M. Pierre Gervais, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3
  • M. Romain Huret, EHESS
  • Mme Evelyne Payen-Varieras, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3
  • M. Olivier Zunz, Université de Virginie

Informations pratiques

Date(s)
  • Samedi 18 novembre 2017 - 09:00
Lieu(x)
  • EHESS (salles 7 et 8), 105 boulevard Raspail 75006 Paris