Soutenance de thèse

Pour une économie morale des soins domestiques de santé. Corps, maladies et cures au quotidien chez les habitants de Franca (Sao Paulo - Brésil)

De Cécile Desoeuvre - Mondes américains

Résumé

Ancré dans une enquête ethnographique de près de 2 ans auprès d’habitants de classes économiques inférieures d’un quartier de la ville de Franca (Brésil), ce travail porte sur les savoirs et les pratiques de santé qu’ils déploient au cours de leurs itinéraires thérapeutiques. Cette thèse explore plus spécifiquement les formes du « prendre soin », mis en œuvre par les proches au sein des espaces domestiques envisagés comme des espaces thérapeutiques, et les interactions qu’il suscite avec les acteurs du monde biomédical, particulièrement les médecins. Nous explorerons ainsi les permanences et les transformations des savoirs vernaculaires, d’une population issue pour partie du monde rural, à l’aune de leur rencontre avec les savoirs biomédicaux, mais aussi des liens entretenus entre les positions sociales des malades et des médecins et les rapports de pouvoirs dans lesquels ils sont insérés. Dans un contexte local de défaillances sanitaires multiples, ces relations mettent en exergue un certain nombre de tensions, entre exercice autoritaire de la médecine et vision compassionnelle, revendications de citoyenneté et rapports paternalistes. À partir d’une réflexion en termes d’ « économie morale », nous tenterons de comprendre la façon dont les populations font quotidiennement face à la maladie d’une part, à l’exercice parfois inégalitaire de la médecine d’autre part. Une plongée dans les expériences physiques et morales des maladies et de leurs cures, nous conduit à mieux saisir la façon dont sont articulées conditions d’existence et ensemble de normes et d’obligations s’inscrivant dans des légitimités multiples. Entre tactiques de négociation et ruses pour obtenir un traitement, déférences, contestations obliques et protestations ouvertes, les malades naviguent entre des conceptions de la santé comme une faveur « personnelle » et/ou comme un droit du patient. Dans ces jeux complexes, les acteurs peuvent occuper deux positions à la fois. Mise en lien avec le modèle dialectique qui distingue « l’individu » et « la personne » dans la société brésilienne (R. da Matta), l’économie morale des soins domestiques permet de sortir du paradigme domination/résistance, en pensant plutôt les zones d’entre-deux, pour nous introduire dans l’infra-politique des soins.

Jury

  • Mme Véronique Boyer (Directrice de thèse), CNRS
  • Mme Anath Ariel de Vida (Co-Directrice), CNRS
  • Mme Patricia Birman, Université de l’Etat de Rio de Janeiro (UERJ)
  • M. Frédéric Bourdier, IRD
  • Mme Agnès Clerc-Renaud, Université de Guyane
  • M. Nicolas Ellison, EHESS

Informations pratiques

Date(s)
  • Mardi 6 avril 2021 - 12:00
Lieu(x)
  • Visioconférence Afin d'affecter le moins possible la qualité de la visioconférence nous sommes contraints de limiter l'accès au public. Les personnes souhaitant assister à la soutenance devront se rapprocher du candidat.