Soutenance de thèse

Le processus de l'abolition de l'esclavage en Nouvelle Grenade (1780-1860). Temps et contretemps d'une transition significative entre la révolution et la république.

De Maria Fernanda Cuevas Oviedo - Centre de recherches historiques - CRH

Résumé

L’objectif principal de la recherche est d’approfondir sur le processus long de l’abolition de l’esclavage en Nouvelle Grenade, en mettant l’accent sur l’évolution des relations esclavagistes et des résistances des esclaves, ainsi que sur les aspects politiques et juridiques qui ont conduit à la désarticulation de l’institution de l’esclavage, puisque l’État républicain est intervenu comme un autre acteur dans le processus.  L’importance de l’étude de l’abolition dans le continent américain, réside dans les transformations qu’il a apportées avec lui dans sa mise en œuvre dans chaque espace impérial ou républicain. Ce processus s’est réalisé de manière graduelle dans la plupart des cas et leur développement a été assez contradictoire, car cela a impliqué une série de débats et de mesures, où se sont trouvés en dispute les intérêts de propriétaires, d’élites, d’esclaves et des États eux-mêmes ; États qui ont dû intervenir pour mettre le point final au processus, dans chaque espace américain.   Afin de montrer les différents acteurs impliqués dans le processus et en cherchant à intégrer le rôle des esclaves et leur évolution dans ce processus, nous avons repris une métaphore musicale de temps et de contretemps, pour détailler le rythme irrégulier qui a été suivi dans la désarticulation de l’esclavage. Ainsi, au temps linéaire de la domination esclavagiste et des événements politiques et sociaux, nous avons ajouté l’étude des contretemps des résistances et des agissements des esclaves, qui ont eu un impact sur la linéarité de la domination, en transformant peu à peu le cours de l’institution de l’esclavage à l’intérieur de la trajectoire complexe qui a mené à son terme.

 

Jury

  • M. Bernard Vincent (Directeur de thèse), EHESS
  • M. Michel Bertrand, Université de Toulouse-Le Mirail
  • Mme Annick Lempérière, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
  • M. Clément Thibaud, Université de Nantes
  • M. Jean-Paul Zuniga, EHESS

Informations pratiques

Date(s)
  • Samedi 10 décembre 2016 - 09:00
Lieu(x)
  • EHESS (Salle 2 – 1er étage), 105 boulevard Raspail 75006 Paris