Soutenance de thèse

Quand l'ivoire devient "gênant". Ethnographie des valeurs de la matière, de la France à Hong Kong

De Claire Bouillot - Centre Norbert Elias - CNE
,
De Claire Bouillot - Campus EHESS Marseille

Résumé

Depuis le milieu du XXe siècle, le territoire de Hong Kong est un des lieux principaux jalonnant les routes commerciales de l'ivoire dans le monde et un des centres asiatiques de sculpture. Pourtant sur place, actuellement cet ivoire est peu visible. La plupart du temps, arrivé d'Afrique, il repart sous forme de petits objets dans les valises des touristes venus de Chine continentale, tandis que les Hongkongais semblent peu apprécier cette matière. Les artisans et commerçants dans les quelques boutiques encore existantes ressentent une certaine pression quant au maintien de leurs activités face aux militants défenseurs de la faune sauvage, les collectionneurs d'objets sont introuvables, les musées n'en exposent que très peu, les quelques salles de ventes aux enchères concernées en vendent rarement, et début 2018, les autorités ont adopté une nouvelle loi de restriction du commerce, le repoussant un peu plus hors de ses frontières. À partir d'une enquête ethnographique réalisée depuis la France jusqu'à Hong Kong et ses territoires proches, entre 2017 et 2019, centrée sur l'étude des valeurs, des croyances et des normes juridiques à l'origine d'un certain attrait ou d'une aversion pour la matière ivoire, cette thèse d'anthropologie propose des éléments d'explication à propos du paradoxe apparent dans lequel se situe le territoire de Hong Kong. Au contact d'acteurs sociaux, impliqués dans le commerce et la circulation de l'ivoire, dans l'exposition d'objets ou commentateurs de ces activités, cette recherche met en évidence l'implantation à Hong Kong de valeurs occidentales à l'origine de la sensibilité à la mise en danger des éléphants (endangerment sensibility) malgré certaines résistances locales. Elle retrace ensuite la production et la circulation de croyances et de jugements moraux à propos du commerce de l'ivoire dans la société (notamment au sujet du commerce légal), contribuant à ancrer cette sensibilité sur le territoire et à favoriser l'aversion pour la matière. Enfin, elle révèle que cette sensibilité, entraînant un changement de statut de l'ivoire vers une matière devenue "gênante", engendre des effets socio-économiques qui se matérialisent au-delà des frontières du territoire. La transformation de l'ivoire en copeaux pour la médecine chinoise traditionnelle ou le report de l'attrait sur l'ivoire de mammouth en sont des exemples. Cette recherche, centrée sur les mécanismes sociaux à l'origine des relations entre les humains et la matière ivoire à Hong Kong, donne l'occasion d'une réflexion plus générale à propos du devenir du territoire et de la protection de la faune sauvage par les humains dans un monde inégalitaire.

Jury

  • M. Boris Pétric (Directeur de thèse), CNRS
  • Mme Ellen Hertz, Université de Neuchatêl
  • M. Frédéric Keck, CNRS
  • Mme Vanessa Manceron, CNRS
  • Mme Valeria Siniscalchi, EHESS
  • Mme Annabel Vallard, CNRS

Informations pratiques

Date(s)
  • Mercredi 28 septembre 2022 - 14:00
Lieu(x)
  • Les personnes qui souhaitent assister à la soutenance par visioconférence sont invitées à se rapprocher du candidat.