Soutenance de thèse

A Tale of Two Countries : Quality of Education and Child Development

Résumé

La qualité de l'environnement dans lequel un enfant évolue est importante dès le plus jeune âge. Du développement du langage, à l'apprentissage des multiplications, les enfants ont besoin de grandir dans un environnement de qualité, que ce soit chez eux, à la crèche, ou à l'école. Les capacités acquises aux âges les plus jeunes ont une influence considérable sur les apprentissages futurs. Une partie de cette thèse porte sur la France et plus particulièrement sur les inégalités de développement langagier. Parce que les enfants nés dans des familles défavorisées ne commencent pas avec les mêmes chances que des enfants nés dans des familles favorisées, de fortes inégalités se développent dès le plus jeune âge. Les parents défavorisés sont moins efficaces pour créer un environnement stimulant pour leurs enfants. Par exemple, ils lisent moins à leurs enfants ou ont des conversations de moins bonne qualités. Aux Etats-Unis, Hart & Risley montrent en 1995 qu'à quatre ans, un enfant issu d'une famille défavorisée aura entendu 30 millions de mots en moins qu'un enfant issu d'une famille favorisée. 30 millions! Ces inégalités de langage se développent à travers le temps et vont impacter les apprentissages futurs, la réussite scolaire, et, de manière générale, les trajectoires socio-économiques. De nombreuses études tirées de la littérature économique montrent qu'il est cependant possible de réduire ces inégalités en améliorant l'environnement dans lequel un enfant grandit. Dans le premier chapitre de cette thèse, nous étudions la possibilité de réduire les inégalités de développement par l'introduction de programmes à haute qualité éducative en crèche. Le programme Parler Bambin vise à former les professionnelles de crèche pour renforcer leurs connaissances et leurs pratiques quotidiennes dans le domaine du langage et de l’interaction langagière, et ainsi améliorer le développement langagier des jeunes enfants. Le programme a pour vocation de réduire ces inégalités précoces de développement langagier, dans l’espoir, à terme, de réduire les inégalités scolaires et socio-économiques. Ce chapitre évalue à l'aide d'une expérimentation randomisée à grande échelle les effets du programme Parler Bambin sur les pratiques des professionnelles et sur le développement des enfants. Dans le deuxième chapitre de cette thèse, nous étudions la possibilité de réduire les inégalités de développement en donnant plus de clés aux familles précaires pour aider leurs très jeunes enfants. Ce chapitre évalue à l'aide d'une évaluation aléatoire contrôlée, une intervention consistant en l’envoi de trois SMS par semaine pendant huit mois, complétés par des appels et envois de livres, afin de sensibiliser des parents de milieux modestes aux enjeux de développement de leur enfant et leur suggérer des idées d’activités et de jeux éducatifs. La seconde partie de cette thèse porte sur le Pakistan, plus particulièrement sur le système scolaire existant dans la province du Punjab. Ces dernières décennies, l'accès à l'école a augmenté de façon exceptionnelle au Pakistan, comme dans les pays en développement en général. Afin de répondre à cette expansion, le secteur privé s'est développé de manière considérable et scolarise une large part des enfants. Ces écoles privées ont pour caractéristiques d'être très abordables financièrement de sorte qu'il est commun, même dans des villages ruraux, que les familles aient le choix entre une dizaine d'écoles publiques ou privées pour scolariser leurs enfants. Dans cet effort d'augmenter rapidement le taux de scolarisation du pays, le Pakistan a développé des partenariats avec les écoles privées. Ces écoles privées sont financées par le gouvernement, de sorte que les parents ne paient pas pour y scolariser leurs enfants. Dans le troisième chapitre de cette thèse, nous évaluons la valeur ajoutée des écoles semi-publiques par rapport aux écoles publiques dans la province du Punjab.

Jury

  • M. Marc Gurgand (Directeur de thèse), CNRS
  • M. Clément De Chaisemartin (Co-Directeur), Sciences Po Paris
  • M. Carlo Barone, Sciences Po Paris
  • M. Luc Behaghel, INRAE
  • Mme Elise Huillery, Université Paris Dauphine
  • Mme Susanna Loeb, Brown University

Informations pratiques

Date(s)
  • Jeudi 16 décembre 2021 - 16:00
Lieu(x)
  • Visioconférence Afin d'affecter le moins possible la qualité de la visioconférence nous sommes contraints de limiter l'accès au public. Les personnes souhaitant assister à la soutenance devront se rapprocher du candidat.