Soutenance de thèse

Le temps des pères. Socialisation et résistances au rôle de pourvoyeur de soins dans le cadre d'un congé parental à temps plein

Résumé

Cette thèse porte sur les modalités d’adoption du rôle de pourvoyeur de soins par un homme dans le cadre d’un congé parental à plein temps en France dans les années 2010 ; c’est-à-dire qu'elle interroge comment un homme devient responsable de la satisfaction des besoins des autres membres de la famille, notamment ceux des enfants. Le questionnement est double : il s’agit d’une part de comprendre à quelles conditions un père en couple hétérosexuel recourt au dispositif du congé parental, et d’autre part de rendre compte des processus de socialisation par lesquels un père devient pourvoyeur de soins dans ce cadre. L’analyse s’appuie principalement sur un corpus d’entretiens semi-directifs menés auprès de pères ayant pris un congé parental d’éducation à temps plein et/ou un complément de libre choix d’activité à taux plein. Des enquêtes complémentaires ont également été menées sur d’autres populations, interrogées dans le cadre d’entretiens semi-directifs : conjointes de pères en congé parental, mères en congé parental, pères ayant au moins un enfant de moins de trois ans et n’ayant pas bénéficié d’un congé parental, pères en congé parental à temps partiel. L’analyse des parcours de vie des pères en congé parental à plein temps met en évidence que si certains aspects de leurs socialisations antérieures peuvent éclairer le recours masculin (minoritaire) au congé parental, ce recours dépend principalement de facteurs contextuels. Loin de dessiner une trajectoire unique, les emplois que ces hommes font du temps du congé parental dessinent une pluralité de logiques de recours au dispositif. Cette pluralité ne doit pas pour autant dissimuler une socialisation temporelle commune à ces hommes (du moins pour ceux dont les enfants ne sont pas confiés à un autre mode d’accueil les journées de semaine). Le congé parental est l’occasion pour les parents bénéficiaires d’apprendre ou de développer les compétences et connaissances nécessaires à l’exercice de la responsabilité de pourvoyeur.euse de soins. Cependant, cette responsabilité prend des contenus différents en fonction du sexe du parent.

Jury

  • M. Marc Bessin (Directeur de thèse), CNRS
  • Mme Danielle Boyer, CNAF
  • M. Bernard Fusulier, Université catholique de Louvain
  • Mme Clotilde Lemarchant, Université de Lille
  • Mme Agnès Martial, CNRS
  • Mme Caryn Medved, Baruch College/City University of New York

Informations pratiques

Date(s)
  • Vendredi 5 juin 2020 - 14:00
Lieu(x)
  • Visioconférence