Soutenance de thèse

Théâtre du pouvoir. Déclamer les discours et propager l'idéologie impériale à Byzance (867-1025)

Résumé

Les matériaux fondamentaux de la présente recherche sont les discours déclamés par les orateurs qui gravitaient autour des empereurs de la dynastie macédonienne, y compris ceux qui n’appartenaient pas à la famille impériale. Bien que les βασιλικοί λόγοι, excellents véhicules de l’idéologie impériale, soient rares à cette époque, beaucoup d’autres discours de natures variées jouaient le même rôle. Mais les contenus de l’idéologie impériale, qui ont déjà fait l’objet de quelques précédentes études, ne sont pas le thème de notre étude. Ce qui nous intéresse vraiment est la transmission de l’idéologie impériale par le biais de la déclamation du discours, ce qui nous amène à poser deux questions : Comment insérer l’idéologie dans le texte ? Comment la communiquer à l’auditoire ?  Les orateurs dans l’entourage de la cour utilisent des épithètes et métaphores variées pour exhiber directement la perfection corporelle, morale et spirituelle des empereurs et d’autres membres impériaux, et mentionnent l’intervention fréquente de Dieu dans leur vie pour corroborer leur pouvoir destiné. En outre, afin que l’auditoire puisse percevoir plus facilement la grandeur du pouvoir impérial, les rhéteurs mettent régulièrement en parallèle un empereur avec des figures bibliques, légendaires ou historiques. Mais la diffusion de l’idéologie impériale n’est pas synonyme de louange du pouvoir impérial. Elle demande à la fois aux orateurs de dissimuler les faits peu glorieux qui ne sont pas rares dans les vies des empereurs. À l’étape de la déclamation, les orateurs essaient de persuader leur auditoire de façon plus efficace. En vue d’attendre cet objectif, ils doivent tenir compte des attentes des auditeurs et faire attention à leur réaction à tout moment. La déclamation du discours n’est pas un monologue ennuyeux ; à ce processus participent nombre de composantes décoratives qui font de lui un « théâtre du pouvoir » où l’idéologie impériale est mise en scène. Au reste, ce théâtre n’est pas toujours réel ; les orateurs, en décrivant en détail d’un espace, d’un événement ou d’une cérémonie, construisent parfois un théâtre imaginaire dans l’esprit de l’auditoire.

Jury

  • M. Paolo Odorico (Directeur de thèse), EHESS
  • Mme Béatrice Caseau-Chevallier, Université Paris-Sorbonne
  • M. Michel Kaplan, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Mme Elisabeth Malamut, Aix-Marseille Université
  • M. Charalampos Messis, Université d’Athènes
  • M. Andrei Timotin, EPHE

Informations pratiques

Date(s)
  • Jeudi 13 octobre 2022 - 15:00
Lieu(x)
  • EHESS (salle A07_37), 7e étage, 54 boulevard Raspail 75006 Paris