Soutenance de thèse

Three Essays on Households' Long-term Trajectories in Welfare and Human capital development

Résumé

Mes travaux de recherche menés durant mon doctorat au sein de l’Ecole d’Economie de Paris et de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales ont pour thème commun l’étude de l’évolution au cours du temps des ménages ruraux pauvres. J’analyse l'évolution d’une part, du niveau de bien-être de ces ménages au sein d’une génération (mobilité intragénérationnelle) et d’autre part, de leur capital humain d’une génération à l’autre (transmission intergénérationnelle). Le premier chapitre examine si la durée d’exposition à un programme d’aides financières (cash transfer program) a une incidence sur la trajectoire de bien-être à long terme du ménage. Les résultats suggèrent qu’une faible différence d'exposition à un tel programme augmente la probabilité que le ménage reste pauvre à long terme pour ceux moins longtemps exposés. Le deuxième chapitre étudie la transmission intergénérationnelle, notamment comment les compétences non-cognitives des parents influencent les caractéristiques anthropométriques et capacités cognitives de leurs enfants. Je montre que les effets sont significatifs et perdurent dans le temps. Le troisième chapitre étudie les facteurs de risques, notamment la santé mentale des mères qui peuvent survenir proche de la naissance et leurs effets sur les trajectoires des enfants. Les résultats montrent que les écarts de développement entre les enfants dont les mères sont stables ou instables mentalement se creusent avec le temps, ce qui suggère l'importance de la santé mentale maternelle comme facteur de risque dans les premiers stades du développement de l'enfant. Dans l'ensemble, cette thèse apporte différents éclairages sur ce que nous apprend l’analyse longitudinale des ménages, en suivant les trajectoires des ménages ou des individus à long terme en mettant l'accent sur des périodes spécifiquement identifiées comme essentielles au développement.

Jury

  • Mme Karen Macours (Directrice de thèse), INRA
  • M. Denis Cogneau, EHESS
  • Mme Elise Huillery, Université Paris Dauphine
  • Mme Marta Menéndez, Université Paris Dauphine
  • M. Renos Vakis, World Bank

Informations pratiques

Date(s)
  • Jeudi 21 novembre 2019 - 16:00
Lieu(x)
  • Ecole d'Économie de Paris (Paris School of Economics), salle R1-14, 48 boulevard Jourdan 75014 Paris