Soutenance de thèse

Three essays on protest

Résumé

Cette thèse étudie empiriquement les déterminants et les effets des formes modernes de manifestation. Les résultats montrent que les réseaux sociaux sont un élément clé de la dynamique des mouvements sociaux modernes, et participent tant dans leurs déterminants que dans leurs effets. D’un côté, ils réduisent les coûts de coordination et exposent leurs utilisateurs à des récits différents des médias traditionnels, ce qui peut encourager les manifestations (ch 2). De l’autre côté, ils sont clés dans les effets à long terme des manifestations: ils encouragent la création de réseaux qui agissent ensuite comme chambres d’écho (ch 1). La transmission de l’information est un facteur clé pour expliquer le développement et le succès des manifestations. L’exposition à de l’information proposée par les sympathisants du mouvement via les réseaux sociaux peut encourager la mobilisation de nouveaux alliés (ch 2). Être témoin de manifestations peut à la fois donner un nouveau cadre pour réinterpréter ses propres circonstances sociales, ce qui peut augmenter un sentiment d’être lésé, mais aussi des informations sur les préférences politiques du groupe, les deux encourageant les manifestations (ch 3). Avoir une information plus précise sur les préférences politiques des autres peut pousser à changer ses choix électoraux (ch 1). La création de réseaux sociaux pendant les manifestations peut exposer ensuite les utilisateurs à l’information diffusée par les sympathisants du mouvement, et permet à la manifestation d’avoir des effets à long terme (ch 1).  Cette thèse consiste en trois chapitres. Le chapitre 1 exploite les variations météorologiques régionales pour identifier l’effet local du niveau de participation à des manifestations simultanées organisées par le mouvement espagnol 15M sur les élections qui ont suivi. Dans les villes exposées à des manifestations plus importantes, le vote suit de plus près les messages diffusés par le mouvement, et ces effets persistent. On trouve que les manifestations ont causé une plus forte préoccupation pour la corruption, et la création d’un réseau en ligne centré sur le 15M, qui a été utilisé plus tard par le nouveau parti Podemos.  Le chapitre 2 utilise les cas superpropagateurs de COVID-19 aux USA comme une source de variation exogène pour étudier le mouvement BLM. On trouve que l’exposition au COVID-19 a mobilisé de “nouveaux alliés”, des comtés plus riches, blancs et ruraux qui ont manifesté pour le mouvement BLM pour la première fois après le meurte de George Floyd. Une partie de cet effet mobilisateur peut être attribué à une augmentation de l’usage des réseaux sociaux liée à la pandémie, qui a conduit en particulier à une plus grande exposition aux messages de BLM (en particulier après le meurtre de G. Floyd, alors que BLM était très présent en ligne), conduisant à un changement d'opinion et une augmentation de la mobilisation.  Enfin, le chapitre 3 utilise les cas très médiatisées de personnes noires tuées par la police comme déclencheur quasi-exogène de manifestations Black Lives Matter au niveau national, et des effets fixes par comté et jour, pour étudier les effets différentiels de caractéristiques locales sur les manifestations et l’activité en ligne. On voit que ces morts sont un prédicteur important de manifestations, et que c’est plus le cas dans les comtés où la population noire est plus importante, et que différentes caractéristiques du comté peuvent expliquer en partie les différences de réaction en réponse à une mort. En particulier, les morts passées locales causées par la police sont liées à une augmentation des manifestations et des discussions en ligne; et une inégalité plus importante et des liens sociaux plus nombreux augmentent les manifestations suivant la première. Au contraire, la privation de ressources économiques et une plus grande capacité à participer formellement à la politique (par exemple via les élections) réduisent à la fois les manifestations et l’engagement en ligne.

Jury

  • Mme Ekaterina Zhuravskaya (Directrice de thèse), EHESS
  • M. François Bourguignon, EHESS
  • M. Ruben Durante, Universitat Pompeu Fabra
  • M. Emeric Henry, IEP Paris
  • M. Raul Sanchez de la Sierra, University of Chicago

Informations pratiques

Date(s)
  • Mercredi 15 décembre 2021 - 15:00
Lieu(x)
  • Visioconférence Afin d'affecter le moins possible la qualité de la visioconférence nous sommes contraints de limiter l'accès au public. Les personnes souhaitant assister à la soutenance devront se rapprocher du candidat.