Soutenance de thèse

Three essays on unemployment : Geography and Public Policies

Résumé

Depuis les chocs pétroliers, le marché du travail français est caractérisé par un taux de chômage national élevé au regard des standards européens. Or, derrière cet agrégat national nécessairement simplificateur, se cache de grandes inégalités sociales et territoriales. Véritable fil rouge de l’action publique française à toutes les échelles de gouvernance, la lutte contre le chômage s’est vue déclinée, ou a influencé, de très nombreuses politiques publiques. Pourtant, notre connaissance sur les causes de ce phénomène et sur l’efficacité des solutions mises en place reste limitée. Cette thèse participe à une meilleure compréhension des causes du chômage et à une nécessaire évaluation des politiques visant à le combattre.   Le 1er chapitre quantifie le mauvais appariement spatial de demandeurs d’emploi en France métropolitaine. Il mobilise des données individuelles sur les demandeurs d’emploi et les offres d’emploi pour construire un indice municipal d’accessibilité aux opportunités d’emploi. L’effet de l’accessibilité est identifié pour une sous-population de demandeurs d’emploi récurrents au chômage pour lequel on contrôle d’un effet fixe individuel et d’un effet fixe municipal. L’effet moyen de l’accessibilité sur les trajectoires au chômage ainsi mesuré est significatif mais faible. On montre cependant que l’effet est beaucoup plus important pour les demandeurs peu qualifiés et peu diplômés. Nous montrons de manière descriptive que cet écart pourrait s'expliquer par des différences dans la mobilité résidentielle des demandeurs d’emploi.  Le 2nd chapitre étudie les effets de la construction de réseaux de tramways dans la majorité des grandes villes françaises sur les Quartiers Prioritaires de la Villes (QPV) et leurs habitants. Il s’appuie sur des données administratives précisément géolocalisées relatives aux demandeurs d’emploi, aux ménages et aux transactions immobilières. La stratégie empirique repose sur la comparaison de QPV connectés à un groupe témoin non connecté. A court terme, malgré la précision de nos estimations, nous ne trouvons aucun impact du nouveau réseau de transport sur les trajectoires individuelles au chômage des résidents. A moyen terme, nous montrons des effets sur le marché du logement cohérents avec la capitalisation des gains d'accessibilité ainsi qu'un changement dans la composition des revenus des locataires et propriétaires. Cependant la gentrification est limitée par la part importante de logements sociaux.  Le 3ème chapitre est consacré au rôle des conseillers Pôle emploi dans les politiques actives de lutte contre le chômage. Grâce à des données administratives, nous estimons la valeur ajoutée individuelle des conseillers en région parisienne. Nous quantifions qu’avoir un conseiller qui se situe un écart-type au-dessus dans la distribution de la valeur ajoutée se traduit par une augmentation d'environ 8.4\% (13.2\%) de la probabilité de trouver un emploi (stable) dans les 6 mois. A l’aide de données détaillées sur les entretiens, les offres d'emploi recommandées, les formations et les autres programmes de politiques actives, nous documentons les types de pratiques qui sont corrélées avec la valeur ajoutée des conseillers. Nous constatons que les conseillers à forte valeur ajoutée ne sont pas les mêmes et ne proposent pas les mêmes services selon l'objectif poursuivi (sortie rapide ou stable) et les caractéristiques du demandeur d’emploi. Cela met en évidence un compromis potentiel entre les pratiques qui favorisent une sortie rapide du chômage et celles qui favorisent des appariements de meilleure qualité.

Jury

  • M. Laurent Gobillon (Directeur de thèse), CNRS
  • Mme Pauline Givord, DARES Ministère du Travail
  • Mme Camille Hémet, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
  • Mme Miren Lafourcade, Université Paris Saclay
  • M. Yannick L’Horty, Université Gustave Eiffel
  • M. Benoît Schmutz, Ecole Polytechnique

Informations pratiques

Date(s)
  • Mardi 9 novembre 2021 - 14:00
Lieu(x)
  • Visioconférence Afin d'affecter le moins possible la qualité de la visioconférence nous sommes contraints de limiter l'accès au public. Les personnes souhaitant assister à la soutenance devront se rapprocher du candidat.