Soutenance de thèse

De "Triste terre" et "république du silence" en "extraordinaire aventure" : productions culturelles, représentations et fabrique du Grand Nord chilien. Une approche spatiale au prisme culturel, des années 1880 au début du XXIe siècle

Résumé

Un Grand Nord chilien est constitué à partir de la fin du XIXe siècle à la suite d’une conquête militaire, dans une conjonction de récits, de représentations et de pratiques. Cette thèse envisage ce processus de territorialisation au prisme de productions culturelles – littéraires, poétiques, musicales et visuelles, et œuvres de Land Art. Selon une démarche pluridisciplinaire et une approche de géo-histoire des sensibilités, elle montre sur la moyenne durée le poids des représentations productivistes dominantes et des interprétations de l'espace sous l'égide de la nation au fil du XXe siècle, tout comme la part des espaces vécus lors du cycle salpêtrier, dans une fabrique collective, fortement conflictuelle, du nouveau Nord. L’attachement géographique, diverses expériences spatiales, le rappel des violences sociales, et des émotions comme la nostalgie, sont mis en perspective à travers le corpus narratif mobilisé,  en tant que facteurs du sens des lieux et vecteurs de territorialité. La construction de lieux-attributs, génériques, ou de condensation est analysée, ainsi que l’élaboration de lieux de mémoire, dans un emboîtement d’échelles qui est souligné. Des renversements sont alors pointés. Ainsi le désert initialement connoté comme répulsif devient-il, dans le contexte de la transition post-dictatoriale, un lieu de deuil et de recommencement démocratique. De plus, le répertoire culturel étudié autour du  Grand Nord, constitutif d'une "nortinité" qui n'est pas figée, favorise l'intégration du Chili au monde "andin". Ce travail s'intéresse donc à la construction d'un objet spatial complexe, en mettant l'accent sur la dimension émotionnelle de représentations évolutives de l'espace, et leurs usages. La diversité des sources mobilisées permet en outre de questionner l'apport de la fiction à l'étude spatiale et aux sciences sociales.

Jury

  • M. Alain Musset (Directeur de thèse), EHESS
  • M. Enrique Aliste (Co-Directeur), Université du Chili
  • M. Olivier Compagnon, Université Sorbonne Nouvelle
  • M. Enrique Fernandez-Domingo, Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis
  • Mme Jimena Obregon Iturra, Université Rennes 2
  • Mme Elodie Salin, Université du Mans

Informations pratiques

Date(s)
  • Lundi 7 mars 2022 - 14:00
Lieu(x)
  • Visioconférence Afin d'affecter le moins possible la qualité de la visioconférence nous sommes contraints de limiter l'accès au public. Les personnes souhaitant assister à la soutenance devront se rapprocher du candidat.