Soutenance de thèse

Vedettes et artistes. Une histoire de la féminisation du ballet de l'Opéra, 1830-1860

Résumé

Cette étude propose une histoire de la féminisation des « artistes de la danse » de l’Opéra, groupe qui rassemble les professionnels des deux sexes les plus qualifiés (solistes et maîtres de ballet) dans un contexte où la production des spectacles s’appuie sur le vedettariat. Après avoir démontré que la féminisation des emplois résulte d’une dynamique statistique remontant au siècle précédent, on étudie la trajectoire parisienne de la danseuse Marie Taglioni (1827-1837) pour montrer que le vedettariat féminin peut être le fruit de la reproduction sociale et qu’il s’adosse à une définition économique de la valeur artistique. Mais, si l’étoile féminine étend sa responsabilité dans la réussite commerciale des œuvres chorégraphiques et devient l’objet de discours et d’appropriations commerciales qui valorisent son statut d’artiste interprète, l’examen de la carrière du maître de ballet Jean Coralli (1831-1850) montre combien les emplois consacrés à la composition des danses demeurent une spécificité masculine. L’étude de l’auctoralité masculine sur les danses combinée aux effets de la féminisation des emplois permet enfin de comprendre les conditions d’émergence à l'Opéra des chorégraphes féminines Fanny Cerrito et Marie Taglioni.

Jury

  • M. Esteban Buch (Directeur de thèse), EHESS
  • M. Alessandro Arcangeli, Università di Verona
  • Mme Elizabeth Claire, CNRS
  • Mme Lynn Garafola, Colombia University
  • Mme Judith Lyon-Caen, EHESS
  • Mme Roxane Martin, Université de Lorraine

Informations pratiques

Date(s)
  • Jeudi 16 décembre 2021 - 14:00
Lieu(x)
  • Visioconférence Afin d'affecter le moins possible la qualité de la visioconférence nous sommes contraints de limiter l'accès au public. Les personnes souhaitant assister à la soutenance devront se rapprocher du candidat.