Soutenance de thèse

William Forsythe : déconstruire et renouveler la danse "classique

Résumé

Depuis le début des années 1990, associer le travail du chorégraphe William Forsythe à l’idée de « déconstruction » s’impose comme le meilleur moyen de venir qualifier une œuvre hétérogène, singulière et particulièrement prolifique. Si ce rapprochement s’érige progressivement en évidence, il n’est jamais réellement explicité ou justifié, ni par le chorégraphe, ni par ceux qui l’emploient. Cette étude prend donc pour objet le travail de William Forsythe, qu’elle propose d’envisager à partir de la formule de « déconstruction de la danse », en l’occurrence « classique ». En partant à la recherche des différentes et nombreuses influences qui nourrissent l’œuvre du chorégraphe, mais aussi des conditions d’élaboration d’un discours à son sujet, cette thèse tente de saisir la singularité d’une œuvre, qui s’appuie autant sur le vocabulaire « classique », que sur certains procédés créatifs issus des recherches de chorégraphes « contemporains ». Au-delà de l’étude du discours critique, l’analyse de pièces choisies s’avère alors être l’occasion de repérer différents processus de citations et de composition chorégraphiques, une pratique de l’improvisation, mais aussi d’autres stratégies du « refaire » ou logiques de transmission, généralement privilégiés en danse « contemporaine ». Ainsi, alors qu’au tournant du XXIe siècle une détente se dessine entre « classiques » et « contemporains », la démarche de Forsythe initie un changement de paradigme de la discipline « classique », et reflète l’essoufflement des systèmes de catégorisation esthétique au sein du champ chorégraphique français. Si son travail augure d’espaces de convergence, il encourage également à considérer les courants et pratiques chorégraphiques comme particulièrement labiles et promptes à s’hybrider.

Jury

  • M. Esteban Buch (Directeur de thèse), EHESS
  • Mme Elizabeth Claire (Co-Directrice), CNRS
  • Mme Claudine Cohen, EHESS
  • M. Philippe Guisgand, Université de Lille
  • M. Roland Huesca, Université de Lorraine
  • Mme Sylviane Pagès, Université Paris 8 – Vincennes Saint-Denis
  • M. Jean-Christophe Paré, CNSMDP

Informations pratiques

Date(s)
  • Vendredi 17 décembre 2021 - 09:00
Lieu(x)
  • Visioconférence Afin d'affecter le moins possible la qualité de la visioconférence nous sommes contraints de limiter l'accès au public. Les personnes souhaitant assister à la soutenance devront se rapprocher du candidat.