Mon stage sera-t-il gratifié ? Combien devrais-je gagner ?

Si la durée totale du stage est supérieure à 2 mois, consécutifs ou non (2 mois = 44 jours de travail à temps complet = 308 heures), le stage fait obligatoirement l'objet d'une gratification.

La gratification minimale est fixée à 3,90 euros par heure, soit 606,60 euros par mois. Un simulateur de gratification est disponible.

Si la durée totale du stage est inférieure ou égale à 2 mois, la gratification éventuelle est laissée à l’appréciation de l’organisme accueil.

Il n’y a aucune obligation de gratification pour les stages effectués à l’étranger, qu’importe la durée.

 

Qu’est-ce que l’assurance responsabilité civile ?

L’étudiante ou l'étudiant s’engage à souscrire à une assurance en responsabilité civile pour la durée du stage. Il s'agit d'une assurance qui vous couvre pour les dommages que vous pourriez causer involontairement à des tiers sur votre lieu de stage. Vous pouvez contacter l'assurance qui assure votre logement, l'assurance responsabilité civile est comprise dans l'assurance habitation.  L’attestation d’assurance est à fournir au SAIP avec la convention de stage.

 

Suis-je assuré.e en cas d’accidents sur mon lieu de stage ?

Pendant le stage, vous êtes couvert contre les risques d’accidents du travail et de maladies professionnelles.

 

Peut-on modifier, prolonger ou modifier une convention de stage ?

Une fois votre convention validée par le SAIP, toute modification et/ou prolongation devront faire l’objet d’un avenant dans PSTAGE : https://pstage.aria.ehess.fr/pstage/

-> Onglet : créer un avenant

La procédure de validation et de signature de votre avenant est identique à celle de la création d'une convention de stage.