Années de rêves et de plomb

Des grèves à la lutte armée en Italie (1968-1980)

En 1979, après la mort accidentelle de trois activistes du groupe Autonomie ouvrière, dans la région de Vicence (Italie du nord), un grand coup de filet policier s’abat sur ses membres. Cette répression leur sera aussi fatale que les divisions internes qui émergent alors, dans les différents groupes armés, entre « repentis » et puristes.
Comment en est-on arrivé là ? Revenant sur la longue tradition de contestation ouvrière de Vicence, les mouvements amorcés en 1968 et l’influence du Chili de Pinochet sur la militarisation des groupes socialistes, ce livre insiste sur la continuité des luttes entre les années 1960 et les années 1970 : « Il n’y a pas une bonne et une mauvaise jeunesse, c’est la même, à des moments et dans des circonstances différentes. »
Des rapports entretenus avec les Brigades rouges aux moyens d’action concrets –  « autoréductions », sabotage de machines, création de comités ouvriers et étudiants ou blocage d’usines –, des limites de la lutte armée au rôle des intellectuels dans le militantisme, cet hommage à des camarades revendique la légitimité de se souvenir et la nécessité de perpétuer un combat pour un monde plus juste.

Débattront autour de cet ouvrage, en présence de l'auteur Alessandro Stella :

  • Michèle Riot-Sarcey, historienne, professeure à Paris 8
  • Maurizio Gribaudi, historien, DE à l'EHESS
  • Monica Lanzoni, historienne, doctorante à l'EHESS
  • Marc Lazar, politologue, professeur à Sciences Po

Accès libre

Histoire Europe

Informations pratiques

Date(s)
  • Lundi 20 février 2017 -
    16:30 - 18:30
Lieu(x)
  • EHESS (Amphithéâtre François Furet) - 105, boulevard Raspail 75006 Paris
Contact(s)
  • vuckovic@ehess.fr
À consulter