Round #5. Albert Ogien rencontre Mehran Tamadon.

Quelle puissance politique accorder aux images ?

Si la puissance politique des images se manifeste régulièrement par une attitude subversive ou un geste de contestation, est-il possible de l’envisager autrement ? L'image peut-elle agir socialement et politiquement en dehors du registre de la contestation ? Peut-elle jouer dans ce contexte un rôle d'éducation, de consolation ou de (ré)conciliation ? A l’occasion de ROUND #5, au sein de l’exposition PROVOKE, le sociologue Albert Ogien, spécialiste des mouvements de protestation politique, et l’architecte et réalisateur Mehran Tamadon, auteur du film Iranien (2014), abordent le pouvoir de contestation sociale et politique de l’image à partir de l'hypothèse d'une puissance bienfaitrice de l'image.

Dans leur volonté de décloisonner les disciplines et d’inventer un nouveau format d’échanges, le BAL et l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) s'associent pour un cycle de "Rounds". Chaque Round invite au cœur même de l’exposition du BAL un artiste et un chercheur en sciences sociales à interroger l’image comme lieu et enjeu d’interactions multiples.

Intervenants :

  • Mehran Tamadon, architecte et réalisateur. Son film Iranien a reçu en 2014 le Grand Prix du Cinéma du réel. Il est également l’auteur de Behesht Zahra, mères de martyrs (2004) et Bassidji (2009).
  • Albert Ogien, directeur de recherches CNRS émérite, et membre du Centre d’études des mouvements sociaux (EHESS/CNRS). Ses travaux portent notamment sur l’analyse des mouvements de protestation politique extra-institutionnelle qui se développent aujourd’hui.

Modération : Sylvain Bourmeau, journaliste, producteur de La Suite dans les idées sur France Culture et professeur associé à l’EHESS.

Informations pratiques

Date(s)
  • Mercredi 30 novembre 2016 - 20:00
Lieu(x)
  • Le BAL - 6, impasse de la Défense 75018 Paris
Contact(s)
  • Renseignements : contact@le-bal.fr
À consulter