Table ronde autour de Brésil(s) n°12 | Parcs et jardins,

Publié en novembre 2017 sous la direction Paulo César Garcez Marins et Mônica Raisa Schpun

Présentation du dossier par Paulo César Garcez Marins (Musée Paulista de l'Université de São Paulo, USP) et Mônica Raisa Schpun (CRBC-EHESS - Faculté d'architecture et urbanisme de l'USP, FAU-USP)

Présentation de leurs articles respectifs :

Márcia Regina Romeiro Chuva (Université fédérale de l'Etat de Rio de Janeiro, UNIRIO) - par vidéoconférence
Cristiane Maria Magalhães (Centre supérieur d’enseignement et de recherche de Machado, CESEP) - par vidéoconférence
Vera Beatriz Siqueira (Université de l'Etat de Rio de Janeiro, UERJ)
Aline de Figueirôa Silva (Université fédérale de Bahia, UFBA)

Discutants : Ana Lucia Duarte Lanna (FAU-USP), Jacques Leenhardt (EHESS) et Antoine Gourmay (Paris-Sorbonne)

Peu étudiés par les sciences humaines et sociales au Brésil, les parcs et jardins des villes du pays sont pourtant un objet particulièrement riche d’enseignements pour qui s’intéresse aux manières de concevoir, d’aménager, de fréquenter et de préserver l’espace public. Plus largement, leur examen nous éclaire aussi sur des enjeux et des conflits sociaux, politiques et symboliques. Ces lieux, véritables laboratoires, croisent ainsi l’histoire de l’urbanisme, du paysagisme et des politiques de définition et de préservation du patrimoine à l’échelle locale, régionale ou nationale, tout comme l’histoire sociale des villes. Touchant directement à la flore – sélectionnée, organisée, mais aussi revisitée afin de composer et dessiner un parc ou un jardín –, ce champ de recherche concerne aussi, au Brésil, l’imaginaire des tropiques et sa mise en question. Les espaces verts des villes brésiliennes, leur étendue, leur état de préservation, leur fréquentation sont enfin des indicateurs non négligeables des conditions de la vie urbaine. Et si leur situation actuelle préoccupe, c’est qu’elle est le résultat d’une histoire complexe où confluent et se confrontent les intérêts économiques et politiques les plus divers. Ces lieux peuvent ainsi, selon les cas, devenir des icônes qui parlent du pays, de ses villes, de l’histoire qui les a façonnées. Car il s’agit en fin de compte, dans le cœur des villes et de la vie urbaine, d’espaces clés pour les citadins qui permettent la rencontre, le vivre ensemble, l’apprentissage de la mixité autant que des évitements, de la reconnaissance mutuelle entre égaux et de l’expérience des inégalités.

Aires culturelles

Informations pratiques

Date(s)
  • Lundi 15 janvier 2018 - 14:00 - 17:30
Lieu(x)
  • EHESS (salle AS108) - 54 boulevard Raspail 75006 Paris
Contact(s)
  • monica.schpun@ehess.fr