Étudiants exilés : le programme d'accueil de l'EHESS

Depuis novembre 2015, l'EHESS a lancé une série de mesures destinées à faciliter l’accueil des réfugiés. L'École a notamment mis en place un programme destiné aux étudiants exilés, qui ont été contraints d'abandonner leurs projets d'étude à la suite de persécution, de discrimination, de catastrophe ou de conflit armé dans leur pays d'origine.

Ce programme propose une formation diplômante (diplôme de l'EHESS, master, doctorat) comparable à celle que reçoivent les autres étudiants de l’École, adossée à un enseignement de FLE. L’inscription n’est pas conditionnée par la possession d’un titre de séjour en tant que réfugié en France. Le programme est également ouvert aux demandeurs d’asile.

Au cours de l’année 2015-2016, le dispositif a bénéficié de l’implication de plus en plus d’acteurs au sein de l’EHESS, tant parmi les enseignants chercheurs et les étudiants que dans l’administration. C’est progressivement toute l’institution qui s’est mobilisée pour assurer le développement et la pérennité du programme d’accueil. Le programme bénéficie par ailleurs du soutien de l'université Paris Sciences et Lettres (PSL) et de l'aide généreuse du cabinet Mayer Brown, partenaire du Fonds de dotation de l'EHESS.

 

Un dispositif visant l’intégration et la reprise d’études

Les étudiants admis dans le programme sont exonérés des frais d'inscription. Ils peuvent s'inscrire à tout moment de l’année universitaire et profitent d'un programme soutenu de cours de langues en coopération avec l'Alliance Française. Par ailleurs, un système de binômes étudiants permet d’avoir des échanges réguliers avec un pair et d’être soutenu dans les démarches administratives liées à la scolarité, afin de faciliter l'intégration dans la vie académique et étudiante. Les étudiants bénéficient en outre, comme tous les autres, du tutorat d’un enseignant pour les accompagner dans leur projet de recherche.

Pendant l’été 2016, un programme spécifique se déroulant à Paris a été proposé aux étudiants exilés, autour d’ateliers. Il s’agissait de les initier aux aspects pratiques et à la méthodologie du travail de recherche, tout en favorisant un échange direct et convivial avec les enseignants. Au cours de ces séances, les gestionnaires des ressources numériques, audiovisuelles et éditoriales ont présenté les différentes ressources disponibles à l’EHESS et ailleurs. Des chargés de recherche et des enseignants-chercheurs ont formé les participants à l’usage des outils numériques pour la recherche et à la rédaction et mise en route d’un projet scientifique. Un collègue américain spécialiste du Darfour, Joachim Savelsberg, a présenté les résultats de ses recherches et animé une riche discussion. En parallèle, les étudiants ont reçu des licences leur permettant pendant l’année qui vient d’avoir accès à une plateforme en ligne de cours de français (Erasmus+ Online Linguistic Support).

 

33 étudiants bénéficiaires

A ce jour, le programme accueille en tout 33 étudiants et étudiantes venant pour l’essentiel du Soudan, de Syrie, d’Afghanistan et d’Irak. Certains, inscrits lors de l’année de lancement du dispositif, sont en cours de réinscription pour poursuivre leur cursus. D’autres feront leur première inscription à l'EHESS pour l’année universitaire 2016-2017.

(Version actualisée du 26 août 2016)

Plus d'informations