Éditions de l'EHESS : les nouveautés de juin 2020

Les Éditions de l’EHESS reviennent sur les tables des libraires ! Bien sûr, grâce à l’engagement et à la solidarité de toute l’équipe, l’activité des Éditions ne s’est jamais interrompue au cours des derniers mois. Plusieurs numéros des revues de l’École ont pu paraître directement en ligne, une newsletter exceptionnelle, « Chambre avec vue », a assuré semaine après semaine le contact avec les lecteurs et les lectrices, et les ouvrages disponibles en ligne sur OpenEdition, comme toute la collection « Cas de figure », ont été rendus gratuitement accessibles.

Mais, après plusieurs mois sans parution, c’est maintenant le symbole même de notre activité, la diffusion dans les librairies, qui reprend, avec une innovation essentielle, la collaboration avec Harmonia Mundi Livre, nouveau diffuseur des Éditions de l’EHESS à partir du 1er juin 2020. Un changement de diffuseur est toujours une opération délicate dans l’économie fragile de l’édition scientifique. Il nous a paru essentiel de donner un nouveau souffle à la vie de nos ouvrages, avec le soutien d’un diffuseur en plein développement, désireux d’assurer la promotion des sciences humaines et sociales sur l’ensemble du territoire. Et plus largement, à un moment où toute la chaîne du livre, en particulier les libraires, se trouve dans une situation très difficile, les Éditions de l’EHESS sont très heureuses de témoigner de leur soutien à leurs partenaires.

Les parutions du mois de juin seront emblématiques de la politique éditoriale des Éditions, défendant des sciences sociales engagées dans le contemporain, dans toute leur diversité disciplinaire et géographique. La collection « Cas de figure » s’enrichit de deux nouveaux titres, une réédition d’un classique de la méthode en sociologie, l’Ethnographie de l’action d’Albert Piette, et la traduction par Soline Vennetier de l’essai fondateur des « Deaf Studies », Être Sourd aux États-Unis. Les voix d’une culture, écrit en 1988 par Carol Padden et Tom Humphries. La collection « En temps & lieux » accueille trois nouveaux ouvrages de référence. Le livre d’Isabelle Thireau, Des lieux en commun. Une ethnographie des rassemblements publics en Chine, propose une passionnante enquête sociologique s’interrogeant sur les formes de l’action collective dans la Chine contemporaine. Celui de Guillaume Sauvé, Subir la victoire. Essor et chute de l’intelligentsia libérale en Russie (1987-1993), qui est notre première coédition avec les Presses de l’université de Montréal, met les sciences politiques au service de l’interprétation de ce moment-clé de l’histoire contemporaine. Enfin, l’ouvrage de Nicolas Martin-Breteau, Corps politiques. Le sport dans les luttes des Noirs américains pour l’égalité depuis la fin du XIXe siècle, montre tout l’enjeu de la construction d’une culture politique critique par la minorité noire étatsunienne à travers la pratique sportive.

Au-delà de l’été se profile une première rentrée éditoriale prometteuse, avec les livres d’Annick Louis, Liora Israël, Larissa Zakharova, Gabriel Galvez-Behar ou Christiane Klapisch-Zuber, qui se prolongera avec plusieurs livres importants pendant l’automne, dont un ouvrage dirigé par Sarah Gensburger et Gérôme Truc sur les mémoriaux du 13 novembre, à l’occasion des cinq ans des attentats parisiens. L’année s’achèvera en beauté au mois de novembre avec l’organisation, en collaboration avec les Éditions de l’Ined, des 2e Rencontres de l’édition en sciences humaines et sociales, sur le Campus Condorcet, nouvel horizon des Éditions de l’EHESS pour 2021, avec un déménagement prévu au cours du printemps de l’année prochaine.

Etienne Anheim
Directeur des Éditions de l'EHESS

Plus d'informations