L’EHESS retrouve son siège historique du 54 boulevard Raspail

L’EHESS, dont le siège avait été déplacé avenue de France près de la BnF en janvier 2011 pour permettre le désamiantage de son siège historique du 54 boulevard Raspail, retrouve aujourd’hui celui-ci, au cœur de Paris.

Ce nouveau déménagement, financé par le plan Campus, permet à l'EHESS de regrouper dans un périmètre géographique restreint, autour du boulevard Raspail, la plus grande partie de ses activités parisiennes. Cette installation complète celle, récente, de l’Ecole d’économie de Paris (dont l’EHESS est membre fondateur) dans son nouveau bâtiment sur le campus de l'ENS du boulevard Jourdan.

Le bâtiment de la « Maison des sciences de l’homme » fût conçu au début des années 1960 sous l’égide, notamment, de l'historien Fernand Braudel, qui présidait, à l'École Pratique des Hautes Études, la « 6ème Section » dédiée aux sciences humaines et sociales (celle-ci s’autonomisera en 1975 et deviendra l’EHESS, présidée par Jacques Le Goff). Construit à l'emplacement de l'ancienne prison du Cherche-Midi, de sinistre mémoire sous l'occupation, le bâtiment réunissait l'EHESS et la Fondation maison des sciences de l’homme (FMSH) avec une même visée de renouvellement des sciences humaines et sociales. Il s’agissait de rassembler des chercheurs de domaines scientifiques différents autour de programmes de recherche internationaux et de collaborations interdisciplinaires.

Le bâtiment a bénéficié d'une rénovation soucieuse de maintenir ses qualités architecturales d’origine, assurée par l'EPAURIF. Il accueillera également la FMSH et des enseignements de l'EPHE.

A l'horizon 2020, près de la moitié des centres de recherche de l’EHESS rejoindront, à l'extrémité de la ligne 12 du métro, le nouveau Campus Condorcet, dont l’EHESS a porté le projet et où elle déplacera à terme l’ensemble de ses activités. D'ici là, le « 54 » rénové contribuera à son bon fonctionnement scientifique et à son rayonnement international.

Plus d'informations